xénophobie

  • Berlusconi s'est converti à l'Islam !

    Imprimer

    photo.jpg

























    Assez des négationnistes issus des milieux catholiques
    Assez de la chasse aux Rroms
    Assez de la haine et de la xénophobie
    Berlusconi a décidé d'essayer avec une autre religion
    Après la peur de l'enfer
    Enfin l'enthousiasme du Paradis
    Où mille vierges lui serviront du lait, du miel et des dattes
    Et en attendant, ici bas, il peut même avoir plusieurs épouses
    Il lancera publiquement des oeillades enamourées à Mme Carfagna
    Et la demandera en mariage sous le regard jaloux de Veronica Lario
    En s'excusant : "Carissima, ma nouvelle religion me l'y autorise !"

  • Italie- Est-ce un comportement européen ?

    Imprimer

    cristian-diaconescu4.jpg

    Le Ministre des affaires extérieures roumain, Cristian Diaconescu s'est exprimé sur Railnews 24 et a révélé ainsi son malaise : " ; certains représentants du gouvernement italien incitent à la xénophobie d'une façon très agressive et provocatrice."

    Dans des déclarations faites à la radio étatique " Romania Actualitati" Diaconescu a souligné que " ce n'est pas un comportement européen" . En Italie il existe une attitude de la classe politique, du gouvernement qu'il n'arrive à s'expliquer . " Tous les pays ont le droit souverain de sanctionner avec la dureté qu'impliquent les infractions commises par toute personne, mais ce n'est pas juste de lancer des anathèmes contre des communautés entières." Diaconescu définit comme " déplorables" les infractions commises par ses compatriotes à l'étranger. A cet égard, Cristian Diaconescu a annoncé que les autorités roumaines ont envoyé, cette dernière semaine, 30 autres policiers de liaison dans la Péninsule, outre les 30 officiers de liaison du Ministère de l'Administration et de l'Intérieur.

    Un million de Roumains produisent 1 pc du Produit Intérieur Brut de l'Italie. Ces gens ont gagné leur droit non seulement d'être des citoyens européens, mais aussi d'être traités dignement dans le pays où ils travaillent actuellement. Il a affirmé que, bien qu'en Italie travaillent à peu près autant de Roumains qu'en Espagne, leur image est beaucoup plus affectée. ''Je veux comprendre s'il y a une raison derrière un tel discours, si le niveau gouvernemental et le niveau parlementaire à Rome ont des arguments pour s'exprimer d'une façon ou d'une autre. Certes, il y a des problèmes économiques, certes, le marché du travail en Italie est confronté, comme en Roumanie, à de sérieuses difficultés."


    Traduction libre
    http://www.rebelion.org/noticia.php?id=80671&titular=ministro-de-exteriores-rumano:-"el-gobierno-italiano-incita-a-la-xenofobia"-






    Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire