03/09/2011

UN TRAMWAY NOMMÉ DÉRIVE

lesconvoisdec83f-3bed6.jpgMercredi dernier à 6h30 , un camp rrom a été évacué puis dirigé vers  une rame de la RATP afin d'évacuer des rroms illégalement installés en Seine Saint-Denis. Une manière de réguler le trafic, justifie très embarrassée la direction. Les forces de l'ordre auraient ensuite escorté la centaine de personnes évacuées jusqu'à la gare RER de Noisy-le-Sec.  On dénombrait autant de CRS et de policiers  que de rroms, 9 cars de CRS les suivront sur tout le trajet.  C'est bien sous contrainte que les Rroms ont effectué ces  3 heures de convoyage, séparant les familles qui se sont perdues ainsi, des enfants traumatisés et séparés de leurs parents qui  ne pouvaient monter que par groupe de 10 dans le tramway.

L'idée émana d'un cadre RATP en mal de promotion qui proposa la solution du  "convoi" estimant qu'elle permettait de ne pas engendrer de retard. Des employés de la compagnie ont été choqués par cette scène et qui rappelle que la gare de Bobigny a déjà été le théâtre de déportations durant la seconde guerre mondiale. La CGT a dénoncé ces "méthodes scandaleuses et inhumaines" invitant ses membres à refuser toute collaboration avec ce type de pratiques et qu'ils ne deviennent" pas les supplétifs des  sales besognes" . D'autres voix en colère  rappellent que la RATP n'a pas à faire le travail de la police.  Une triste affaire qui rappelle les plus sombres heures de l'histoire et qui prouve une fois de plus que le danger est toujours là , les monstres d'hier ont leurs héritiers assurément.

Ces scènes ont été assimilées aux trains transitant par Drancy vers les camps de la mort, la rafle du Vel d'Hiv, le triste rôle de la SNCF dans le convoyage des déportés  "Amalgames scandaleux" dénoncés par le Ministre de l'Intérieur Claude Guéant pour qui la déportation  dérangeait moins que l'amalgame. . Le vrai scandale réside surtout dans la multiplication des scènes qui permettent la comparaison peut-on répondre à cette géhenne de Guéant, réputé pour ses discours proches FN, ce sacré  vieux cheval qui murmure à l'oreille de Sarko des inepties. Et que ne ferait-on pas et que n'accepterait-on pas au nom de la politique sécuritaire ?

Fortes dénonciations de tous les organismes engagés contre le racisme.

"Cette traque inhumaine menée par l'Etat contre les plus précaires est inacceptable", écrit la LDH dans un communiqué.

SOS Racisme a dénoncé "les dérives anti-républicaines à répétition des plus hauts responsables de l'Etat et exige qu'une enquête soit menée sur les conditions de cette odieuse opération aux relents xénophobes".

Le MRAP a déploré que "la RATP renoue avec ces périodes honteuses où des agents de services publics, avec excès de zéle, se mettaient au service de l'ignoble" lors d'un épisode qui "illustre la dérive xénophobe et raciste qui gangrène la société".

 

Je m'indigne, tu t'indignes, il/elle  s'indigne, nous nous indignons, vous vous indignez, ils/elles s'indignent.

 

L'heure est à l'indignation !

Photo Agoravox . Une parodie du film "Les convois de la honte" signé Nicolas Sarkozy

 

321115_245114045526731_244107782294024_651207_6291354_s.jpg

 

Concernant l'utilisation d'un tramway de la RATP pour expulser des Roms, la présidente du FN a estimé qu'il s'agissait là "d'une polémique stérile". "Parce que ce serait mieux en camion ?", a-t-elle ironisé, déplorant qu'on ne s'attache qu'à la forme et pas au fond des problèmes d'immigration en France.

Source facebook La Voix des Rroms

 

10:39 | Tags : ratp, claude guéant, rroms, crs | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | |