31/08/2010

Sarkon et Berluskon I nuovi mostri - Tous à la mer !

 

sarkozy_176.jpg

berlusconi_4.jpg

kadhafi.jpg- Pronto, Nico, je t'appelle pour te dire que j'ai une solution pour nous  avec nos Rroms

 

- Silvio, c'est à mon tour de te faire le baise-main.

- Tu te souviens de mon ami Kadhafi ? Celui qui est venu avec sa tente à l'Elysée chez toi , tu sais le berger des Syrtes qui a laissé ses moutons derrière ? Cette fois-ci il a laissé ses moutons et a  engagé une escorte de nos plus beaux mannequins en Italie pour distribuer le Coran, j'avais une peine folle à me concentrer, avec toutes ces nanas autour de nous. Du coup , je lui ai baisé la main. Puis nous avons inauguré une nouvelle ère, il se propose de faire rempart contre l'Afrique, un mur infranchissable et de récupérer tous les indésirables.

 

- Silvio, tu dis quoi, tu ne manques pas d'air ?

- Non, nouvelle ère !!! Alors voilà mon idée, pour marquer la fin du colonialisme, on lancera la nouvelle ère, celle  de l'esclavagisme. On établit un pont entre l'Italie et la Libye et on y envoie tous les indésirables, on appelera ça le contrôle de l'immigration.  On versera 5 milliards à  la Libye. Je te propose qu'on regroupe  toi et moi, tous les immigrés clandestins d'Europe et tous ceux qu'on veut pas. On les installe dans des camps en Italie et on les envoie direct là-bas, on exigera  ensuite 8 milliards des  autres pays européens. Je propose qu'on n'en versera  que 5 au barbare, AH ! excuse ma langue a fourché, je voulais dire au barbelé libyen et  on se partage la différence !!

-  C'est cher pour balancer des gens à l'eau et les laisser être bouffés par les poissons.  Notre  copain pense s'y prendre comment ?

- C'est simple, il empoche l'argent et il les balance tout de suite à la mer, rapidement. selon lui, ça coûte moins cher que de les nourrir.  C'est peut-être la meilleure solution pour résoudre notre problème fratello mio ! Mais, il paraît qu'il y a déjà trop d'Africains balancés dans l'eau et qui flottent et que même les poissons en font carrément des indigestions tellement y en a . Mais en s'y prenant bien et en organisant ça de façon méthodique: les Africains déversés dans l'eau la nuit, les Rroms le matin, et tous les autres l'après-midi ça devrait le faire. T'en penses quoi , NIco, mon chou ? c'est-y pas une bonne idée de ton bon pote qui pense toujours à toi ?


- T'es vraiment le meilleur, Silvio, t'es un surdoué "nonno"


19:05 | Tags : sarkozy, berlusconi, kadhafi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

25/08/2010

SARKON ET BERLUSKON I NUOVI MOSTRI -DEUX CERVEAUX REPTILIENS

berlusconi.jpgsarkozi[1].jpg - Silvio, comment va, mon vieux ! Ici, ça pourrait aller mieux, tu sais ce que c'est la rentrée en France.  Ils m'attendent tous au tournant. Les rentes, le chômage, les restrictions budgétaires. Les Rroms, voilà pas que l'Eglise s'y met, elle aussi.  Je repars direct au Cap Nègre en vacances.   En plus mon docteur a demandé un scanner de mon crâne, ils ont identifié une anomalie.

- Managgia ! Et ils ont trouvé quoi,  mon p'tit Nico ?

- Tu devineras pas Silvio, c'est surprenant ! mon docteur dit que j'ai le cerveau reptilien surdéveloppé alors qu'il devrait être plutôt réduit et qu'il écrase le né-cortex et le limbique.

- Poverino ! Et ça fait quoi au juste d'avoir un gros cerveau reptilien qui mange toute la place dans la tête  ?

- Ben le médecin, il me dit que c'est un cerveau primitif, archaïque et primaire qui aurait environ 400 millions d'années. Il remonterait à l'époque des poissons. Que c'est un cerveau rigide et compulsif, il n'aime ni la nouveauté, ni le changement.

- Alors mieux vaut être un requin qu'un poisson rouge, t'es pas d'accord,  mon p'tit Sarko ? Est-ce que tu souffres ?

- Pas du tout, mais la Faculté précise qu'on ne souffre pas personnellement  mais qu'on est toujours sur la défensive, la protection du territoire et de l'espèce et que ce cerveau reptilien mal vécu serait à l'origine des pogroms et des génocides, de la xénophobie et de la haine raciale. Ce sont des cases vides qu'on remplit avec nos peurs ancestrales et primaires.

- Oh  Dio mio ! Le diagnostic est sérieux.   Heureusement que ça ne te touche pas personnellement, fratello mio, si toi tu te sens bien, c'est le principal !  En y réfléchissant bien, je me demande si moi aussi, je n'aurais pas un cerveau reptilien surdéveloppé, c'est aussi le cerveau des oiseaux, n'est-ce pas ?

- Des oiseaux et des serpents, Silvio !

- Parfois, je me sens comme un petit moineau, tout m'effraie et je finis par ramper comme un serpent devant la Lega :  les Noirs, les jaunes, les Roumains, ma femme, du moins mon ex.....  , tout m'effraie. C'est fou, c'est pour cela qu'on s'est tout de suite entendus, toi et moi,  nous sommes sur la même longueur d'ondes de nos cerveaux reptiliens.  Tu vois, je n'ai même pas besoin d'un scanner, je le sens vraiment là, présent qui prend toute la place :  Piou ! Piou ! Piou !

 

 

 

18:20 | Tags : sarkozy, berlusconi | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

24/08/2010

Sarkon et Berluskon I nuovi mostri - Aiuto, Silvio ! Je suis déchu de ma nationalité française

berlusconi_4.jpg

sarkozy_176.jpg

- Silvio, la France est devenue un pays épouvantable. J'ai été déchu de ma nationalité française pour corruption. C'est un apatride que t'as au bout du fil.

- Mon pauvre Nico ! Mais qui est l'imbécile qui a fait passer cette "bella cretinata":  la loi de destitution de la nationalité française appliquée aux criminels d'origine étrangère  ?

- Moi ! Mais les Français n'ont rien compris,  c'était destiné aux Rroms et à tous les autres naturalisés français ou à des français nés en France de parents étrangers, mais pas leur Président, bordel !  Ils pigent rien ces gens dans ce pays, ma parole, faut lui faire un dessin à ce peuple.

- Courage, mon vieux ! Fais comme moi, en Italie,  les voleurs sont considérés comme  criminels pour des vols allant  jusqu'à 500'00 euros après ce n'est plus du vol, c'est du business, c'est avoir le sens des affaires. Crois-moi si je m'étais laissé faire, ils auraient déjà réussi à me mettre au clou depuis des années pour corruption.  Suis mon exemple, tu fais changer les lois avec effet rétroactif, tu demandes l'immunité avec quelques entourloupes législatives. L'immunità !  L'immunità !  Y a que ça de vrai en Italie comme en France, du reste.  Quant aux journalistes, un conseil de ton "nonno" , cette engeance, ces fouineurs toujours à farfouiller dans tes affaires, tu leur cloues  immédiatement le caquet, avec la censure.   Idem pour   l'opposition, broyée, réduite au silence.

-  Et si je n'y arrive pas. Je deviendrai un de ces gars du voyage, à errer en Hongrie ou ailleurs dans une roulotte , chassé de partout. Quel cauchemar !

- Ma non ti preoccupi !  "Nonno" t'accordera le statut de réfugié à toi et à Carlita en Padanie, mon futur  royaume indépendant. Mes copains de la ligue du Nord apprécient beaucoup ta politique du kärcher, ils t'ont même félicité récemment, je crois. Il paraît que ton nom Sàrkozy désignait les  bannis pour grave délit et condamnés à vivre dans la boue.  Ce ne sera que la deuxième fois, mon p'tit Nico. Tu verras avec les fangeux de la Padanie, tu te sentiras comme chez toi.

- T'es trop bon avec moi, Silvio, j'ai une sacrée dette à ton égard.

- Tout le plaisir est pour moi,  quant à la dette , notre Carlita en passant fera largement l'affaire, amore mio, Nico. Tu dois bien ça  au futur royaume de Padanie et à son roi.  Ah ! Padania, notre royaume, notre réserve à nous, un Paradis sans noirs, sans rroms, sans bougnouls, être seulement entre Italiens, blancs et bons  catholiques en paix avec le Bon Dieu.   Enfin !  Exception faite de toi, on t'appelera Niccolo il Francese, ma scusi ex-francese. T'apprendras rapidement l'Italien et t'oublieras ton accent,  faire oublier que t'es un étranger et presto, on n'aime pas  les étrangers en Padanie, tu comprends ça, hein, toi qui viens de France, on aime rester entre nous !!!

 

23:53 | Tags : sarkozy, berlusconi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

17/08/2010

Sarkon et Berluskon I nuovi mostri - la guerre des escargots

 

berlusconi_4.jpgsarkozy_176.jpg-       Salut mon p'tit Nico ! come stai. T'as passé des drôles de vacances mon vieux, j'ai lu la presse  !

-       Tu parles Silvio, entre Grenoble, les "bougnouls", les "Africains"  et les "Rroms", c'est du délire. Heureusement qu'il y a Cap Nègre pour oublier les pauvres, c'est le seul nègre en France qui ne me dérange pas. J'y suis allé avec ma Carlita en Falcon 7 X

-       Tu dis quoi, vidéo X ?

-       Non Falcon

-       Falcone le juge ?

-       Mais non !  Mon avion ! Tu deviens dur d'oreille "nonno"

-       Et les "Zingari"  vers la  Roumanie, t'en as exporté combien ?

-       Bah ! Jamais assez, on a rasé leurs camps.

-       Che bravo !  Si au moins on pouvait les brûler, ce serait plus simple et moins coûteux.

-       Les Tsiganes de Roumanie, ils  veulent se venger sur les élevages d'escargots français. Je suis dans la merde, Silvio ! En France, on en bouffe 30'000 tonnes par an vivants. C'est comme si on t'explosait la pasta en Italie.

-       Porca miseria, poverino Nico !

images.jpg-       Après la crise, le chômage, l'affaire Bettencourt me voilà coulé vivant dans la bave d'escargot en Roumanie. Quand ils viennent pas te bouffer ton pain en France, ils te bousillent  tes mollusques.

-       Et comment ils comptent s'y prendre ?
-     Les virés de France vont jeter tous leurs déchets et toutes leurs misères sur nos  escargots d'élevages français à  Alba Iulia ! Y en même qui prévoient de leur balancer leurs excréments pour se venger ! On finira en plus par bouffer du Tsigane sans le savoir .....

-    Les pauvres ont de ces drôles d'idées !! Tu diras quoi aux Français ?

-   Que la baguette n'augmentera  que d' 1 Euro, ça détournera leur attention des limaçons et il faut chercher l'argent là où on peut, je profite de l'embargo russe pour faire du pognon. Les caisses de l'Etat sont vides

-   Meraviglioso, tu m'as donné une idée de génie. J'en profite aussi et j'augmenterai le prix de la pasta. Un Bacio, fratello mio, nous sommes des génies et n'oublie pas, tu peux compter sur ton Silvio. Comme d'habitude une bise sur le grain de beauté de Carla- bellissima, fesse gauche.  Un cadeau à l'Italie, tu lui dois bien ça  pour ses bons conseils !

 

 

 

 

20:21 | Tags : sarkozy, berlusconi | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

04/09/2009

Entre Berlusconi et la Commission européenne rien ne va plus

art_81299.jpgMardi 1er septembre, le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, furieux des critiques contre sa politique d’immigration, a récemment menacé de bloquer le fonctionnement du Conseil européen.
En cause:
La communication d'un porte-parole anglais de la Commission, lundi, est à l'origine de l'incident. Denis Abbott avait évoqué une lettre adressée par Bruxelles à Rome au sujet du refoulement de clandestins. Dimanche, un bateau provenant de Libye et transportant 75 clandestins avait été renvoyé par la police italienne.

Il s'agit d'une simple demande d'éclaircissements, d'informations", a affirmé la Commission européenne. M. Abbott soulignait que tout être humain avait le droit d'introduire une demande en vue de se faire reconnaître comme réfugié ou de bénéficier d'une protection internationale. Cette position avait déjà été exprimée, le 15 juillet, par Jacques Barrot. Le commissaire à l'immigration avait alors indiqué qu'un Etat ne pouvait refouler un demandeur d'asile sans examiner son cas au préalable.
Bruxelles s'inquiète du risque de voir des réfugiés vulnérables, ayant des raisons tout à fait valables pour demander l'asile en Europe, être repoussés sans avoir pu faire valoir leurs droits.

“Intolérance”, “sentiment anti-européen ancré”, rétorquent certains à Bruxelles, d’autres en revanche sont plus conciliants.
Furieux de voir la Commission s'immiscer dans un dossier qui lui vaut d'être régulièrement critiqué par son opposition nationale, M. Berlusconi a menacé de "bloquer le fonctionnement de l'UE", voire de demander "la démission des commissaires" qui ne contrôleraient pas leurs porte-parole. L'énervement de M. Berlusconi a été d'autant plus grand que la Commission a déjà critiqué d'autres de ses initiatives, dont le fichage des Roms ou la création d'un délit d'immigration clandestine. En juillet, l'exécutif européen avait aussi indiqué qu'il souhaitait examiner la "compatibilité" de certaines lois italiennes avec le droit communautaire.

La réponse est venue mercredi du principal commissaire concerné, le Français Jacques Barrot, chargé des questions d'immigration.

"Nous sommes dans notre rôle (...). ça ne vaut pas la peine de s'attarder à des commentaires qui ne me paraissent pas avoir d'objet", a déclaré M. Barrot à la presse.

"Quand il s'agit de problèmes qui affectent un Etat membre (de l'Union européenne), comme l'Italie ou autre, nous devons demander un certain nombre d'explications", a-t-il ajouté.

"C'est ce que nous avons fait au début de l'été", notamment "sur la manière dont (les autorités italiennes) entendaient répondre à leur devoir d'asile" et "nous attendons maintenant" les réponses, a-t-il ajouté. Bruxelles a demandé ces explications en juillet.

Le chef de file des socialistes au Parlement européen, l'Allemand Martin Schulz, a pris la défense de la Commission, dénonçant dans un communiqué "l'intolérance" du chef du gouvernement italien à l'égard de Bruxelles et son "sentiment anti-européen profondément ancré".

"Jusqu'à présent, l'Europe nous a laissés seuls. Sur l'immigration, elle est très en retard", s'est plaint le ministre italien des Affaires européennes Andrea Ronchi dans une interview publiée mercredi, en dénonçant "l'égoïsme" de certains pays.

Là encore, la Commission européenne réfute tout immobilisme. "Un grief que je n'accepterai pas c'est l'inaction, car j'ai payé de ma personne pour essayer de trouver des solutions", a dit M. Barrot. En revanche, il a reconnu que les critiques italiennes étaient plus justifiées concernant l'attitude des autres pays européens qui rechignent à partager le fardeau de l'accueil des réfugiés.

La Commission a présenté mercredi un projet visant à accroître le nombre de réfugiés vulnérables d'Afrique ou du Proche-Orient accueillis dans l'UE, ce qui, espère-t-elle, pourrait aider à réduire les filières clandestines. A ce jour, seule la France a accepté de faire un geste en prenant en charge 92 migrants arrivés sur Malte.

Entre autres Sources : Le Monde et AFP
http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/09/03/immigration-silvio-berlusconi-s-en-prend-a-la-commission-europeenne_1235326_3214.html

12:22 | Tags : berlusconi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

16/04/2009

Pour Silvio, la vie en plein air a du bon !

images.jpg



Ce qui est interdit aux Rroms est suggéré aux autres. Le “camping” des sinistrés des Abruzzes suite au tremblement de terre a été apprécié par le président lors de son discours de soutien à la population. Berlusconi a recommandé la méthode Coué : vous fermez les yeux très très fort et vous vous imaginez être en week-end à la campagne- tout ce qui arrive de désastre, de maisons détruites, de morts, de blessés, de disparus. Niet ! vous oubliez tout et vous le prenez comme un “weekend in campeggio” et de suggérer aux 17’000 rescapés du tremblement de terre de tout faire pour croire aux vertus de la vie en plein air. La nature, le soleil, l'air frais et tutti quanti.

«Il ne leur manque rien, ils ont des soins médicaux, de la nourriture chaude... Bien sûr, leur abri actuel est tout à fait provisoire mais justement, il faut prendre ça comme un week-end en camping», a-t-il répondu à la journaliste qui l'interrogeait sur la situation des sinistrés.


Et il aurait pu rajouter, mais regardez les Rroms, ils font du camping depuis toujours. Ce qui est mauvais pour les uns est bon pour les autres. Ah ! Quel sens aigu de la politique, ce management primaire qui sort droit des tripes sans passer par la tête. C’est l’homme qui vit son retour aux sources, back to the nature, à quand le cri primal, à le pousser en courant tout nu :

Dai , Silvio, lo facciamo insieme :
”Ouuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!””

14:46 Publié dans Solidarité | Tags : abruzzes, berlusconi, tremblement de terre | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

19/03/2009

La crise, mais quelle crise s'interroge Silvio ?

Berlusconi.jpg

berlusconi-mange-crotte-nez-L-1.jpg














Silvio cherche les solutions là où il peut pour sortir l’Italie du marasme. Il fouille, farfouille, se démène, creuse toujours plus profond. C’est sûr, il finira bien par trouver quelque chose au fond de son nez, et la solution, il finit par la dévorer.





Le patronat italien est en colère contre Silvio Berlusconi, très en colère. La responsable patronale, Emma Marcegaglia demande des comptes à Silvio. Il a longtemps enfumé tout le monde avec les Rroms, mais l’Italie commence à émerger du brouillard et la vision dantesque d’une Italie à la dérive saute aux yeux.
Le “made italy” n’est bien plutôt plus qu’un souvenir, se taire plus longtemps serait “trahir le pays” selon la patronne de la Confindustria, l'organisation patronale.

Le Cavaliere reste très optimiste, pour sa part, il estime que les médias exagèrent en qualifiant la crise de “tragique”, ils ont un effet anxiogène sur le peuple italien qui ne doit surtout “pas changer ses habitudes”, c’est-à-dire continuer à fermer les yeux et faire comme si de rien n’était. Pour le patronat, les mesures seraient insuffisantes pour sauver l’économie. Mme Marcegaglia exige de l’argent “du vrai” (soldi veri) et “vite”.

Si les patrons se plaignent d’être “asphyxiés” qu’en-est-il alors de ceux qui sont au plus bas de l’échelle ? Ceux-là meurent, étouffent, sans bruit, pour eux c’est encore plus de travail pour un salaire toujours plus bas.

22:40 Publié dans Humour | Tags : berlusconi, crise, italie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

09/03/2009

Umberto Eco voit rouge !

images.jpg

Umberto Eco monte au front pour défendre les immigrés roumains en Italie

L'auteur italien le plus populaire répond d’une manière cinglante à la politique de Berlusconi en ce qui concerne les immigrés roumains, cibles du lynchage médiatique. Les roumains vivant en Italie ont trouvé en la personne de l’écrivain, un défenseur d'une grande autorité morale : Philosophe et auteur célèbre du roman « au nom de la rose » . Dans le « supplément de L'Espresso du quotidien la Repubblica' il y dénonce le ridicule de la situation qui implique l’opinion publique.

L'article, ironiquement appelé « les Roumains pourris » met en exergue de façon caricaturale des délinquants roumains compromettant la sûreté nationale italienne et ruinant l'image du pays, pur produit des politiciens et de l'opinion italienne manipulée par les médias. Umberto Eco attire l'attention de ses compatriotes sur « ce type de Roumains » qui ont ruiné « l'image d'un pays dont les les personnes sont honnêtes, fidèles et pacifistes » . Sur un ton ironique, l'auteur énumère une liste comprenant des noms de grands violateurs de la loi de la péninsule - politiciens corrompus, intrus, criminels, terroristes sanglants appelés les” Roumains” ».

Traduction libre
http://www.adevarul.ro/

22:10 Publié dans Solidarité | Tags : umberto eco, roumains, italie, berlusconi | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

07/03/2009

A QUOI SERT L’ITALIE OU QUE RESTE-T-IL DE L'ITALIE ?

images-1.jpg

"Que peut-on attendre d’un pays qui a la forme d’une botte ?" À cela répond un vieux napolitain : "Qu’il marche !"

Une émission sur France Culture, à la question de "A Quoi sert l'Italie" propose plusieurs réponses possibles, hormis celle de chasser les Rroms et les migrants. De faire rire l'Europe tout entière avec son "pitre" qu'il n'est plus besoin de nommer, tant nous le connaissons tous.

L'émission française a relevé un beau défi, redonner au documentaire radiophonique, genre malheureux, ses lettres de noblesse. Rare, parce qu’exigeant une écoute soutenue, peu de radios lui accordent une place. Michel Pomarède, sur France Culture s'est prêté une fois de plus à cet exercice astreignant, à travers des témoignages, des récits, il capte la mémoire. Il s’est fait connaître avec une série sur Hiroshima et Nagasaki, durant laquelle, il laisse les silences, les trous de mémoire prendre place et qui insuffle au récit perlé de trous, toute son horreur, toute sa dimension d’humains confrontés à un choc pour lequel il ne peut y avoir de mots suffisamment expressifs pour décrire l’explosion, l’incompréhension, la défaite du Japon.

Pomarède en Italie s’est présenté avec une question presque enfantine “A quoi sert l’Italie ?”, question désarçonnante de par sa simplicité, un tant soit peu provocatrice. De Turin à Naples, il a tendu son micro avec ce “A Quoi sert l’Italie” en passant par Bologne et Rome.

Il a obtenu quelques réponses magnifiques : "à fabriquer des chaussures", "à faire de la mozzarella", lui répond-on parfois. Mais, au fond, ils sont peu nombreux à avoir une réponse. Plutôt que d’en apporter une, Michel Pomarède donne à entendre, au fil des émissions, d’insolites résonances qui reconfigurent étrangement les lignes de partage classiques : aux discours sociaux d’une ancienne militante syndicale de Fiat répondent ceux, non moins sociaux, d’une association néo-fasciste romaine, Casapound. Aux désespérances politiques des étudiants de Bologne, qui se mêlent à leurs espérances de jeunesse, font écho le désespoir de cinéastes napolitains qui, dans l’espoir de révéler une autre vision de Naples, fatalement, sont retombés sur ses clichés. Les Roms de Rome avouent ne pas plus redouter la mairie de Gianni Alemano dont le projet est de "nettoyer" Rome de ses immigrés entre autres, que la mairie précédente, de gauche pourtant.

Si bien que, peu à peu, au fil des émissions, une autre interrogation émerge : que reste-t-il de l’Italie : "Que peut-on attendre d’un pays qui a la forme d’une botte ?" À cela il y a une réponse, et c’est un vieux napolitain qui la donne : "Qu’il marche !" À l’issue de ces quatre émissions, subitement, cette boutade prend un sens sinistrement ambivalent.

source : http://www.nonfiction.fr/articlecomment-2264-litalie_sur_les_ondes.htm#newcomment), Marianne
>Dautrey - Merci au journal www.nonfiction.fr de m'avoir autorisé à reprendre l'article dans son intégralité sous réserve que Les articles publiés sur nonfiction.fr sont diffusés sous licence "creative commons". On peut donc les diffuser librement et les publier sur nos sites et nos blogs à condition de le faire à titre non lucratif, sans les dénaturer, en indiquant les coupes et en mentionnant l'auteur et obligatoirement la source à la fin de l'article sous la forme : www.nonfiction.fr.



Quelle belle initiative, je tente le coup auprès de ma fille âgée de 8 ans et l'interroge : “A quoi sert la Suisse?”, elle hausse les épaules, la réponse est si spontanée et si immédiate “A faire du vin, évidemment !”


À écouter :

- "À quoi sert l’Italie ?" par Michel Pomarède et François Teste, du lundi 9 au jeudi 12, à 16 h, sur France Culture. Il est possible de réécouter les émissions pendant une semaine sur www.franceculture.com.

10:19 | Tags : italie, rroms, berlusconi, france culture, naples, pomarède | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

04/03/2009

BERLUSCONI S'FAIT DES COUILLES EN OR !

berlusconi-gratte-couilles_166435.jpg

Fraude, corruption, pots de vin en tous genres. Berlusconi est accusé d’avoir versé à Mills son avocat , 600 000 dollars pour tenir secret certains détails sur son empire médiatique, Mediaset. Mills, depuis ex-avocat, vient d’être condamné en Grande-Bretagne à quatre ans de prison , tandis que le président du Conseil bénéficie d’une immunité pénale qu’il s’est largement octroyée et très controversée.

Berlusconi se présente en colombe blanche, innocente, victimes de rumeurs. Pendant ce temps, il s’acharne sur les migrants et les Rroms, lance de la poudre de perlimpinpin aux yeux des Italiens qu’il occupe à la détestation de l’étranger tandis qu’il leur fait les poches.


Et le Cavaliere continue, vaille que vaille, à se faire des couilles en or, à un point tel que ça finit par le démanger !!!!!!

21:17 Publié dans Solidarité | Tags : berlusconi, mills, mediaset, il cavaliere | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

26/02/2009

Berlusconi s'est converti à l'Islam !

photo.jpg

























Assez des négationnistes issus des milieux catholiques
Assez de la chasse aux Rroms
Assez de la haine et de la xénophobie
Berlusconi a décidé d'essayer avec une autre religion
Après la peur de l'enfer
Enfin l'enthousiasme du Paradis
Où mille vierges lui serviront du lait, du miel et des dattes
Et en attendant, ici bas, il peut même avoir plusieurs épouses
Il lancera publiquement des oeillades enamourées à Mme Carfagna
Et la demandera en mariage sous le regard jaloux de Veronica Lario
En s'excusant : "Carissima, ma nouvelle religion me l'y autorise !"

15:02 | Tags : berlusconi, islam, xénophobie, rroms | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |