16/04/2009

Pour Silvio, la vie en plein air a du bon !

images.jpg



Ce qui est interdit aux Rroms est suggéré aux autres. Le “camping” des sinistrés des Abruzzes suite au tremblement de terre a été apprécié par le président lors de son discours de soutien à la population. Berlusconi a recommandé la méthode Coué : vous fermez les yeux très très fort et vous vous imaginez être en week-end à la campagne- tout ce qui arrive de désastre, de maisons détruites, de morts, de blessés, de disparus. Niet ! vous oubliez tout et vous le prenez comme un “weekend in campeggio” et de suggérer aux 17’000 rescapés du tremblement de terre de tout faire pour croire aux vertus de la vie en plein air. La nature, le soleil, l'air frais et tutti quanti.

«Il ne leur manque rien, ils ont des soins médicaux, de la nourriture chaude... Bien sûr, leur abri actuel est tout à fait provisoire mais justement, il faut prendre ça comme un week-end en camping», a-t-il répondu à la journaliste qui l'interrogeait sur la situation des sinistrés.


Et il aurait pu rajouter, mais regardez les Rroms, ils font du camping depuis toujours. Ce qui est mauvais pour les uns est bon pour les autres. Ah ! Quel sens aigu de la politique, ce management primaire qui sort droit des tripes sans passer par la tête. C’est l’homme qui vit son retour aux sources, back to the nature, à quand le cri primal, à le pousser en courant tout nu :

Dai , Silvio, lo facciamo insieme :
”Ouuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!””

14:46 Publié dans Solidarité | Tags : abruzzes, berlusconi, tremblement de terre | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |