05/12/2017

Les poétesses du peuple Rrom - Combien de chants étouffés dans leurs gorges ?

1-2.jpgBien peu de gens savent  qu'au sein du peuple rrom, les femmes ont été parmi les premières à écrire et qu'elles sont aujourd'hui pratiquement les seules. Nous pourrons entendre en original rromani et traduction française cinq des principales auteures de ce peuple méconnu, dans un échange sur la position et le rôle de la femme dans la société rrom des quelques pays d'Europe représentés. Ce sera aussi l'occasion de présenter la modeste anthologie "Combien de chants étouffés dans leurs gorges ? – Voix féminines dans la poésie des Rroms" (plus de 50 textes de deux douzaines d'auteures) et de promouvoir le projet "Une voix en ligne pour la littérature rromani" qui permet d'écouter en ligne des centaines d'enregistrements littéraires avec le texte rromani et la traduction française (projet soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale à la langue française et aux langues de France).

 

Le foin

L’herbe a une senteur de foin

Le foin me transporte

Dans une délicieuse langueur

Au temps où je rêve

De rester toute la nuit

Pieds nus-cheveux défaits

Cachée dans un village

Perdu de la surface du monde

Mon Dieu, dans une couche de foin

 

Cette langueur je la connais bien

Elle brûle en moi

Chaque fois que l’été s’en va

Que je vois les brins d’herbe se faner

Entre les fleurs sauvages

Il m’appelle

Il m’attend au-delà du temps

Ce village pour la nuit

Là-bas dans les immenses rochers

Le foin en moi est souffrance

(…)

Pourquoi ne puis-je dormir

Pieds nus-cheveux défaits

Dans le foin qui me veut

Juste une nuit que je dorme là-bas

Là où l’herbe sent le foin.

 

Luminița Cioabă

écrivaine roumaine de langue rromani

 

 

Jeanne GAMONET (France – présente)
Jeta DUKA (Albanie – présente)
Luminiţa CIOABĂ (Roumanie – présentée par Ema Dei)
PAPÙŚA (Pologne [1910-1987] – présentée par Mireille Perrier)
Sali IBRAHIM (Bulgarie – présente)
Valeria YANISZEWA (Russie – à confirmer)
Modératrices: Diana KIRILOVA & CANDELA
Musique: Ismet JAŠAREVIĆ (Serbie – violon)


date lieu adresse heure
11 déc. Médiathèque Matéo Maximoff 59, rue de l'Ourcq 75019 Paris 19:00-21:00
12 déc. Hôtel de ville de Clichy-sous-Bois
(salle Charlotte Petit) Avenue Allende, près de la Place du 11 Novembre 1918 93390 Clichy 19:00-21:00
13 déc. Maison de la Poésie 157 Rue Saint-Martin 75003 Paris 18:00-20:00

 

1-2.jpg

 

16:11 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vois vos très chers amis roms vider les caisses métallique partout dans Genève, faire un choix rapide et tout laisser trainer par terre à la pluie, en se moquant bien de savoir si tout ça va ou non finir à la poubelle! Alors moi je ramasse ce que je peux, je lave je sèche et je vais tout donner chez Emmaüs! Difficile pour moi d'admirer ce type de personnes, qui entre autre prostituent leurs enfants/ados un peu partout en Europe, sur les aires d'autoroute, rue du Mont Blanc à Genève, Gare du Nord à Paris et ailleurs! Pour être respecter de l'autre, il faut respecte l'autre!

Écrit par : dominique degoumois | 05/12/2017

Tout simplement magnifique et qui permet de se sentir moins seule pour qui posséde une part de sang Tsigane
On ne peut que leurs souhaiter un succés largement mérité
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 06/12/2017

Degoumois, on vous parle poésie pas poubelles. Il est vrai que certains esprits obtus ont de la peine à faire la différence.

Écrit par : rinon | 06/12/2017

Les commentaires sont fermés.