03/09/2011

UN TRAMWAY NOMMÉ DÉRIVE

lesconvoisdec83f-3bed6.jpgMercredi dernier à 6h30 , un camp rrom a été évacué puis dirigé vers  une rame de la RATP afin d'évacuer des rroms illégalement installés en Seine Saint-Denis. Une manière de réguler le trafic, justifie très embarrassée la direction. Les forces de l'ordre auraient ensuite escorté la centaine de personnes évacuées jusqu'à la gare RER de Noisy-le-Sec.  On dénombrait autant de CRS et de policiers  que de rroms, 9 cars de CRS les suivront sur tout le trajet.  C'est bien sous contrainte que les Rroms ont effectué ces  3 heures de convoyage, séparant les familles qui se sont perdues ainsi, des enfants traumatisés et séparés de leurs parents qui  ne pouvaient monter que par groupe de 10 dans le tramway.

L'idée émana d'un cadre RATP en mal de promotion qui proposa la solution du  "convoi" estimant qu'elle permettait de ne pas engendrer de retard. Des employés de la compagnie ont été choqués par cette scène et qui rappelle que la gare de Bobigny a déjà été le théâtre de déportations durant la seconde guerre mondiale. La CGT a dénoncé ces "méthodes scandaleuses et inhumaines" invitant ses membres à refuser toute collaboration avec ce type de pratiques et qu'ils ne deviennent" pas les supplétifs des  sales besognes" . D'autres voix en colère  rappellent que la RATP n'a pas à faire le travail de la police.  Une triste affaire qui rappelle les plus sombres heures de l'histoire et qui prouve une fois de plus que le danger est toujours là , les monstres d'hier ont leurs héritiers assurément.

Ces scènes ont été assimilées aux trains transitant par Drancy vers les camps de la mort, la rafle du Vel d'Hiv, le triste rôle de la SNCF dans le convoyage des déportés  "Amalgames scandaleux" dénoncés par le Ministre de l'Intérieur Claude Guéant pour qui la déportation  dérangeait moins que l'amalgame. . Le vrai scandale réside surtout dans la multiplication des scènes qui permettent la comparaison peut-on répondre à cette géhenne de Guéant, réputé pour ses discours proches FN, ce sacré  vieux cheval qui murmure à l'oreille de Sarko des inepties. Et que ne ferait-on pas et que n'accepterait-on pas au nom de la politique sécuritaire ?

Fortes dénonciations de tous les organismes engagés contre le racisme.

"Cette traque inhumaine menée par l'Etat contre les plus précaires est inacceptable", écrit la LDH dans un communiqué.

SOS Racisme a dénoncé "les dérives anti-républicaines à répétition des plus hauts responsables de l'Etat et exige qu'une enquête soit menée sur les conditions de cette odieuse opération aux relents xénophobes".

Le MRAP a déploré que "la RATP renoue avec ces périodes honteuses où des agents de services publics, avec excès de zéle, se mettaient au service de l'ignoble" lors d'un épisode qui "illustre la dérive xénophobe et raciste qui gangrène la société".

 

Je m'indigne, tu t'indignes, il/elle  s'indigne, nous nous indignons, vous vous indignez, ils/elles s'indignent.

 

L'heure est à l'indignation !

Photo Agoravox . Une parodie du film "Les convois de la honte" signé Nicolas Sarkozy

 

321115_245114045526731_244107782294024_651207_6291354_s.jpg

 

Concernant l'utilisation d'un tramway de la RATP pour expulser des Roms, la présidente du FN a estimé qu'il s'agissait là "d'une polémique stérile". "Parce que ce serait mieux en camion ?", a-t-elle ironisé, déplorant qu'on ne s'attache qu'à la forme et pas au fond des problèmes d'immigration en France.

Source facebook La Voix des Rroms

 

10:39 | Tags : ratp, claude guéant, rroms, crs | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est carrément la honte rappelant la trop cèlèbre rafle du Veld'hiv ,dans un monde ne tolérant même plus les simples fumeurs ,alors on comprend que ces Roms soient dérangeants mais avec le réveil des peuples de l'Est peut-être faudrait-ils se souvenir qu'entre eux l'entraide n'est pas un vain mot ce qui n'est plus et de très loin chez nous,alors ne soyons pas étonnés de ce manque de savoir vivre face à des Roms qui souvent de passage avertissent tout comme les loups d'évènements auxquels on devrait peut-être se montrer plus attentifs ils ont un ciel en leur faveur l'Etoile du Berger ayant toujours été celles des migrants qu'ils soient humains ou animaux
Et cessons l'hypocrisie qui veut qu'un gitan soit porteur de drogue,on a eu nos Jenishs qui eux furent accusés tout comme l'Armée de tous les maux alors qu'on savait très bien qui volait ou tuait,qu'il est beau le monde dea apparences on y trouver même la mot appartheid!

Écrit par : elena | 03/09/2011

La comparaison avec les rafles Vichystes est une pratique courante: celà revient à dire que les Français sont des nazis et les Roms des victimes. Quand on voit le paysage associatif et les nombreuses initiatives publiques en faveur des Roms, ça parait un poil exagéré. Mais on en parle peu, comme par exemple quand une commune de moyenne importance s'engage dans un projet d'intégration scolaire d'une ou plusieurs familles roms, logements et aides diverses à la clé. Non, tout est fait pour donner mauvaise consience à une population "autochtone" qui ne semble avoir d'autre alternative que de payer et dire merci. Ca ne durera pas éternellement: la crise fera le tri entre le nécessaire et le superflu...

Écrit par : Barcarol | 03/09/2011

Je ne sais pas vous,

mais moi je ne veux pas accepter

qu'un tel traffic organisé d'êtres humains
dont le commerce utilise des bb comme levier de rentabilité

ce qu'est la mendicité rom,
se perpétue sous nos yeux,
en toute impunité en Suisse comme en France

où d'année en année, été & hiver,
je vois entre autre exemple, la même femme assise en tailleur utiliser un bb dans son giron (seul le bb change),
pour mendier devant le même lieu

où le soir à heures fixes, une équipe d'adultes mendiant à endroits fixes,
vient la récupérer dans leur espace garé en double file face au café du coin.

Si vous justifiez
et/ou acceptez l'usage, été comme hiver, de bébés
dans ces circuits de mendicité Rom organisés,

qu'aucune police ici n'arrive à empêcher,
moi pas.

Le premier pas de votre part, dans votre soutien envers les Roms, serait peut être une considération pour le bien des enfants et mineurs
utilisés dans ces réseaux (vol, mendicité, cambriolages),
à Paris, Genève et ailleurs.

Écrit par : et ensuite? | 03/09/2011

à savoir:
les services de l'aide à l'Enfance de Genève s'occupent - aux frais des contribuables bien évidemment,

de mineurs roms, parfois abandonnés! - frais médicaux HUG & aides au retour mère-bb incl./
& j'en témoigne.

Écrit par : et ensuite? | 03/09/2011

@et Ensuite ? Je me souviens d'une jeune femme rom qui tenait son BB dans les bras toute la journée et qui mendiait devant une crèche ,elle se demandait en pleurant comment ces pauvres femmes faisaient pour laisser toute la journée leur enfant, nourrisson souvent, à des inconnus au lieu de le garder au chaud contre elle et de l'allaiter lorsqu'il en avait besoin. A chacun sa vision du monde, mais laisser le BB toute la journée dans une crèche c'est rentable pour la société et pas forcément meilleur pour l'enfant que de le garder contre son sein.

Écrit par : et puis? | 03/09/2011

@ et puis? 3.09.2011:
" laisser le BB toute la journée dans une crèche c'est rentable pour la société et pas forcément meilleur pour l'enfant que de le garder contre son sein."
C'est un enfant, pas un choix.
Alors si une maman le met à la consigne (à la crèche) pour garder son emploi et continuer sa vie professionnelle, ce n'est plus son enfant, mais c'est un choix...

Écrit par : denise | 03/09/2011

@Barcarole, ce probléme de Roms est récurent,il l'était pour le canton de Neuchatel qui fit de l'ordre lors de l'Expo 02 tout comme Berne déplaça les drogués sur Zurich ,les Roms ensuite ont choisi Genève pays des droits humains et les rabatteurs eux savent comment s'organiser en prenant des gosses en otage afin d'attirer les regards;de nombreuses communes Suisses sont jumelées avec des villages Roumains ce qui n'a rien résolu comme on peut le voir excepté que certains y ont trouvé des avantages afin de passer des vacances aux frais de la princesse,de fait ces jumelages qui auraient dû résoudre les problèmes ont fait venir les Roumains chez nous ,la chute du Mur leur ouvrait des portes qui étaient fermées depuis des décennies,le luxe dont aime se parer les touristes européens ne peut que faire envie de découvrir les pays offrant tant de luxe à leurs habitants!
Certains cantons romands ont fait d'énormes efforts afin de satisfaire aux exigences des pasteurs évangéliques afin qu'en étant de passage pour les cultes saisonniers ces voyageurs d'un autre temps ne soient plus en conflit avec les habitants du lieu mais comme en toute diapora il y a les bons et moins bons,il semble que la France sache comment se débarasser d'humains génants en les envoyant sur Genève tout simplement et ce problème n'est pas d'aujourd'hui tout réfugié connait le transit depuis l'Italie,la France et quand tout va mal la Suisse leur dernier espoir,ce qui était déjà lors d'autres conflits si l'on fait le décompte des camps de transits ayant abrité tous les paumés de 39-45 on en dénombre une cinquantaine voire plus si on compte les nombreux foyers qui en temps de guerre accuillirent aussi ces pauvres gens,mais peut-être que la Suisse paie le prix de sa porte ouverte aux 4 vents

Écrit par : elena | 03/09/2011

Ou comment les regards de Roms sont peut-être aussi le reflet d'un mal être généralisé si l'on songe à la mendicité existante de l'amour demandé par tant de gens souffrant d'un énorme manque affectif ,de grands parents suisses privés de leurs petits enfants,de celle d'enfants de parents divorcés mendiant une autre forme d'amour soit tandis que celle des prostituées qu'elles soient d'origine Roumaine ou autre sied de bon ton à ceux qui ne les rejette point en cas de besoin donc tout est relatif dans le monde de la mendicité et celle-ci peut prendre différents visages à laquelle notre pays comme tout pays industrialisé n'échappe pas et ce depuis des lustres ,parcontre lire la honte dans le regard de ces roms est aussi un luxe que peut-être seuls ceux ayant connu la misère sont à même de détecter

Écrit par : elena | 03/09/2011

@elena,

si vous êtes une jeune citoyenne établie en Europe, ou nouvellement établie en Suisse,
certains paramètres doivent vous concerner, comme ceux de la protection de l'enfance, de la non utilisation de mineurs dans réseaux de pick-pockets ou de nouveaux-nés pour faire pitié

Vous ne pouvez pas exiger de nous de nous apitoyer sur le sort économique de Roms qui choisissent de faire de l'argent en Suisse et zones frontalières, par la mendicité, grâce à des bb

ou de faire de l'argent par des vols ciblés, par le cambriolage, en bandes organisées, dans tous centres urbains,
sachant que ces vols organisés ne les conduiront à aucune conséquence pénale ou judiciaire,
sachant qu'ils gagneront plus en quelques heures, quelques jours, par ces vols organisés avec l'usage de mineurs, qu'en travaillant dans leur pays,
malgré tout le financement européen mis à disposition pour leur développement dans leur pays.

De plus, profitant des aides de retour au pays mises à disposition par les autorités des pays où ils se sont avérés être des voleurs, cambrioleurs, bandits en bandes organisées.

C'est plus que le comble.
Et en tant que citoyen CH, &/ou universel, je m'insurge contre de telles pratiques, financées par nos impôts, où des gangs et trafics de voleurs organisés basent leur business de mendicité et de vols sur l'utilisation de mineurs, en toute impunité dans l'UE, à l'encontre du développement démocratique de tout citoyen.

Écrit par : et ensuite? | 03/09/2011

suffit que ma voiture cale et tombe en panne devant un camp de roms - établi depuis des lustres à cet endroit proche de la frontière,

pour la retrouver 30 minutes plus tard avec antenne et optiques cassées, capot cabossé de toute part, tous phares et autres cassés.

On est à quelques km d'une frontière genevoise, où je vis et paye tous impôts depuis des lustres

même problème arrivé à la copine de jr, dont la voiture a été fracassée... sans autre sourcillement du commissariat local d'Annemasse

vraiment trop sympa, cet engouement pour soutenir les roms...

Écrit par : suisse frontalier | 03/09/2011

l'inégalité des camps de roms en zones frontalières étant l'un des paramètres auquel ni les polices genevoises, ni les polices françaises ne semblent s'intéresser
car touchant aux gangs, au travail au noir, aux maffias

Écrit par : suisse frontalier | 03/09/2011

on parle d'illégalité - et non d'inégalité,
de ces camps de roms foisonnant partout dans nos zones frontalières
travail au noir inclus dans le domaine auto de Meyrin (Rte des Jeunes, face à Hp)

Écrit par : suisse frontalier | 03/09/2011

Que les roumains, établis en Suisse, montrent leur motivation envers leur pays d'origine,

pour un bon développement de la Roumanie, nouvel élément de la communauté européenne
avec tous les subsides européens reçus de la part des contribuables, pour un tel développement: y inclus les contributions de la CH.

Corruption oblige, en Roumanie, comme auprès de ses chefs!.
On en rit, jaune, car on doit les payer.

Écrit par : genesis | 03/09/2011

Pour une fois, nous aurons le billet gratuit et le transport à l'heure. Lacio drom !!

Écrit par : Laciodrom | 03/09/2011

Ce qui prouve que pour être vraiment pro européen il faut prendre en compte toutes les conséquences avant que de signer des accords auxquels Monsieur Sarko et d'autres sont tenus ou vous acceptez les Roms ou vous perdez les avantages pétroliers en provenance de Roumanie qui associée à la Hongrie peut faire pression supposition de ma part bien entendu mais les pays de l'Est ont une autre mentalité alors aux pro européens de s'adapter mais entre l'utopie d'une europe unie et la réalité il reste encore des siècles d'apprentissage le probléme rom montre bien qu'il ne suffit pas juste de faire chuter un mur et ouvrir ses frontières,aux pro-européens de s'adapter et non l'inverse car c'est eux qui ont voulu cette liberté refusée à d'autres alors qu'ils assument maintenant!Gorbachev lui-même a remis en cause sa décision de détruire le Mur comme quoi vaut mieux penser avant à toutes les conséquences ou inconséquences

Écrit par : elena | 04/09/2011

@elena

Vos motivations sont certainement très humanitaires, très justifiées -
Mais, ne vous trompez-vous pas de lutte?

Les billets gratuits, transports à l'oeil, pickpocketage, cambriolages, mendicité basée sur la pitié avec bb & jeunes enfants,
ça, c'est l'organisation bien établie, bien ancrée, en France, en Italie comme à Genève et ailleurs,

par des réseaux de roms / on peut les appeler gangs, familles ou maffias,
trop bien décidés, accros à cet argent facile

que nos lois, trop démocratiques face à leur cynisme, ne peuvent empêcher de continuer

Par ailleurs soyez mieux renseignée: l'exploitation gaz/pétrôle ne rapporte qu'à la Roumanie
a été financée, montée, organisée etc - non pas par le gouvernement roumain, mais par le Parlement UE, & a coûté des Mios d'Euros aux contribuables européens et suisses, en passant par le paiement des corruptions habituelles à la Roumanie...

Car plutôt que de vous battre contre les suisses et d'accuser toutes autres mesures, sarko ou pas

votre combat aurait du, depuis longtemps, se tourner du côté roumain et exiger des élus roumains qu'ils agissent et remplissent les obligations pour lesquelles l'UE les paye, et non leurs poches

Écrit par : genesis | 05/09/2011

Les commentaires sont fermés.