Sarkon et Berluskon : I nuovi mostri

Imprimer

 

 berlusconi_4.jpgsarkozy_176.jpg

 

 

  • - Ciao Nicolas, fratello mio ! Come stai?
  • - Silvio, je suis dans la merde avec Bettencourt
  • - Ma dai! Non ti preoccupi. Fais comme moi, l'année passée quand on est venu m'emmerder pour des affaires de blanchiment, d'escort girls, de détournement de mineure et tout ce " casino", je prends un Rrom, je le secoue très fort et enivre le peuple avec ça! Il n'y voit que du feu.
  • - Mais Silvio, quand tu les as renvoyés en Roumanie, les Rroms, ils ont fait quoi après?
  • - Nicolas, t'inquiètes pas, ils partent deux ou trois mois et ils reviennent. Qu'est-ce que tu veux faire avec la pauvreté, rien,  on leur paie des vacances en Roumanie en quelque sorte, des congés payés par le gouvernement.  Pendant ce temps le peuple est content, il a l'impression qu'on a réglé tous ses problèmes et surtout il oublie nos petites affaires.
  • - Ah! Silvio, t'es vraiment un pote. Merci pour le tuyau, je te jure que je te revaudrai ça.
  • - Fratello mio, mon p'tit Nico, tu peux toujours compter sur moi, nous sommes de vrais frères jumeaux, petits mais avec de grandes idées  et n'oublie pas une petite bise de ma part  sur la fesse gauche de Carla, sur le grain de beauté. Ttu dois bien ça à l'Italie!
Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • bravo très joli dialogue/les amities franco italiennes !

  • Ce matin à 7h, la police française, en collaboration avec un policier
    roumain, a expulsé une cinquantaine de roms roumains, dont une vingtaine
    d’enfants. Ils habitaient depuis décembre dans une maison abandonnée et
    délabrée de l’avenue du président Wilson, près de la Croix de Chavaux à
    Montreuil. Les pelleteuses sont entrées en action tout de suite après
    l’expulsion, pour les empêcher de réinvestir ce lieu de fortune où ils
    étaient depuis environ huit mois, alors qu’ils avaient été expulsés de
    plusieurs terrains à Montreuil l’hiver dernier, pendant le salon du livre.
    Les enfants expulsés aujourd’hui étaient inscrits à l’école Berthelot.
    Que se passera-t-il s’ils n’ont pas de logement à la rentrée ? "Citoyens"
    européens, les rroms ne bénéficient pourtant d’aucun des droits
    élémentaires des autres européens : interdiction de travailler, aucune aide
    sociale, expulsés sans cesse de leurs logements ou même de terrains vagues,
    refus fréquent de scolariser leurs enfants…

    Chassés, expulsés de partout, renvoyés souvent en Roumanie ou en Bulgarie
    où ils subissent les mêmes discriminations, ce sont des citoyens de seconde
    zone, en raison de leur provenance éthnique et culturelle. Une politique
    raciste que le gouvernement français assume aujourd’hui ouvertement. Cette
    expulsion suit de peu les annonces gouvernementales d’expulsions massives de
    tous les logements précaires de rroms. Il est d’autant plus important de ne
    pas l’accepter. Les rroms expulsés, leurs voisins et tous ceux qui les
    soutiennent, exigent un relogement pérenne et immédiat.

    « Rassemblement aujourd’hui jeudi 30 juillet à 18h à l’entrée de la rue
    piétonne, Croix de Chavaux
    Contact : n° d’Urgence anti-expulsions 06 08 55 99 82

  • B.B., la fille de Berlusconi vient de se faire couronner de manière on ne peut plus bananière, euh féodale ... sa licence en poche dans une université privée italienne, San Raffaele, le recteur lui signifie devant le parterre d'étudians et de profs médusés, qu'il lui est offert une chaire de philosophie. En substance et formellement, c'est un acte incomparablement scandaleux, qui défie les règles élémentaires de la vie républicaine !!!

  • I nuovi monstri ?

    Mais ces "monstres" sur lesquels vous aimez tant cracher ont été démocratiquement élus par leurs citoyens, eux.

    Rappelez nous donc comment fonctionne la hiérarchie sociale chez les Rroms ?

Les commentaires sont fermés.