22/06/2010

Rroms et Sintis- Comment l'Italie fabrique ses sans-abris

L'Italie a été accusée de cibler de façon disproportionnée les Roms et les Sintis "les menant à l'état de sans-abri", lundi lors d'une audition publique au Conseil de l'Europe.

Devant le Comité européen des Droits sociaux (DECS), le Center on Housing Rights and Evictions (COHRE) a dénoncé des mesures récentes de sécurité, dite d'urgence, et les discours xénophobes dans la péninsule.

"Cela a abouti, affirme cette organisation de défense, à des expulsions et des campagnes illégales ciblant de façon disproportionnée les Roms et les Sintis, les menant à l'état de sans-abri".

La réclamation du Centre pour le droit au logement et contre les évictions, déposée en mai 2009, dénonce des violations du droit au logement, à la famille et à la protection sociale et juridique, en infraction de la Charte sociale européenne. Elle souligne aussi un manquement à l'article 30 de la Charte (protection contre la pauvreté et l'exclusion sociale).

Dans la capitale italienne, les Roms ont été régulièrement expulsés de leur domicile et ont dû reconstruire des camps illégaux, observe l'organisation.

Le gouvernement italien, qui s'est défendu d'être raciste, a évoqué "les ressources déployées et les nombreuses mesures concrètes prises par les autorités pour garantir les droits inhérents à la Charte". Le Comité européen des droits sociaux fera connaître sa décision au plus tard en septembre. (belga)

21/06/10 20h50

ME SEM ROM - UN FILM QUI VAUT PLUS QUE DES MOTS

Me sem rom", l'ultimo anno del Casilino 900

Un documentario sullo smantellamento

Lo scorso febbraio il Casilino 900, il campo rom più grande d'Europa, è stato smantellato. E' uno dei progetti  del "Piano Nomadi" messo a punto dal sindaco Gianni Alemanno e dal prefetto Giuseppe Pecoraro. Ora un documentario intitolato "Me sem rom" ripercorre le tappe dello smantellamento dando voce alle perplessità e alle speranze dei residenti del campo, poi trasferiti in altri campi con container più puliti e dignitosi. Ma la soluzione è soltanto apparente, visto che ancora una volta ai rom viene negato un alloggio vero e proprio.
Il filmato è stato girato da tre giovani registi Ermelinda Coccia, Davide Falcioni, Andrea Cottini.


http://www.youtube.com/v/1lOJHI9jH1w&hl=fr_FR&fs=1&">

06:58 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

La Bentley beige décapotable, imatriculée en Roumanie "Bucaresti" que j'ai vu dans les rues de Genève, il y a quelques semaines est à qui?

Écrit par : dominiquedegoumois | 22/06/2010

"Dans la capitale italienne, les Roms ont été régulièrement expulsés de leur domicile"

Précisons: Domiciles construits et habités dans le plus total mépris des lois italiennes, non ?

Écrit par : Eastwood | 22/06/2010

la loi dit que tout homme , femme vieux ou enfant a droit à vivre dans la dignité, et la dignité veut dire avoir ou vivre , de quoi manger et de quoi recevoir de l'éducation...

les lois italiennes servent à qui les cite....selon les humeurs de l'hypocrisie...

les pauvres gens eux ne peuvent pas savoir ces choses là, mais par contre sans le savoir subissent les humiliations différentes qui leur inflige la société

Écrit par : luzia | 23/06/2010

Luiza,

Heureusement que votre vision limitée de l'état de droit ne s'applique pas dans la realité. Parce que les choses y seraient encore bien pire pour les 'pauvres gens'.

Écrit par : Eastwood | 23/06/2010

Par contre les gitans français eux sème la zizanie en Suisse romande et cela en toute impunité.
Et personne ne s'occupe à leur interdire l'accès à notre pays aussi longtemps qu'ils se comportent comme des voyous.

Écrit par : Hypolithe | 23/06/2010

Les commentaires sont fermés.