28/05/2010

ANA DALILA GOMEZ BAOS - UNE RROM DE COLOMBIE A GENEVE

Dalilabn11.jpgActuellement à Genève pour suivre un cours sur les Droits de l’Homme aux Nations Unies, Ana Dalila Gomez Baos est la première femme rrom universitaire de Colombie, ingénieure industrielle spécialisée en gestion. Coordinatrice générale de l’association PROROM (Proceso Organizativo del Pueblo Rrom de Colombia) pour la Colombie, organisation qui a des antennes dans de nombreux pays et qui défendent les mêmes principes : égalité dans le travail, accès au logement et à l’éducation, reconnaissance de la culture Rroma, de sa langue et de ses traditions. Un argument intéressant, le peuple Rroma en Amérique recensé à environ 4 millions demande à ce qu’il soit aussi considéré comme “L’autre fils de la Pachamama” – « El Oltro Hijo » de la mère nourricière et déesse-terre du peuple amérindien.

 

Apparus dès les premières expéditions espagnoles de Christophe Colomb sur le continent américain, le mouvement migratoire des Rroma réalisé au XV ème siècle s’étendra jusqu’en Amérique, au même moment d’autres frères quittaient l’Inde pour choisir de s’établir en Europe.

 

En 2006, elle s’est présentée comme sénatrice sur la liste Polo Democratico Alternativo (PDA) faute de moyens financiers pour porter sa campagne, elle a renoncé privant du même coup les Rroma d’une représentation électorale à la chambre des Représentants tandis que les indigènes et afro-descendants y sont représentés. Toutefois, elle a réussi à intégrer dans l’article 7 de la Constitution colombienne la reconnaissance plurielle et plurinlinguistique de la langue Rromanes – inclus la tradition orale- et des coutumes dont la Kriss Rromani – système juridique transnational du peuple Rroma.

Très active dans la reconnaissance des droits de son peuple Ana Dalila Gomez Baos voyage partout en Amérique et en Europe. En partance pour le Conseil de l’Europe à Strasbourg, puis Paris et Madrid, un véritable programme de globe-trotter pour les droits humains du peuple Rroma.

Son passage à Genève a surtout été très marqué par la remise d’une lettre à l’attention du Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki MOON qui demande :

 

 

1. Establishing a ‘Permanent Forum for the World´s Rroma People’.

2.Consensus for creating a ‘Universal Declaration for the Rroma People´s Rights’ project.

      3.making the 8th April the ‘International Day of the World´s Rroma People’.

     4.Naming a rapporteur specifically dedicated to the situation regarding human rights and the fundamental liberties of the World´s Rroma   people.

Ces revendications présentées aux Nations Unies sont soutenues par Prorom et la Confédération Maranatha d'Espagne ainsi que par d'autres organisations Rroma qui se regroupent en Amérique et en Europe et qui entament par ce biais-là la formalisation d’un processus de haut niveau pour assurer l’amélioration des conditions de vie des populations Rrom dans le monde en vue de créer un monde libéré de l’injustice et en guise de compensations pour la dette que l’humanité a envers le peuple Rrom.

SOUHAITONS-LUI BONNE CHANCE DANS TOUTES SES DEMARCHES A GENEVE ET AILLEURS

photo : Lorenzo Almendariz

 

UN GRAND MERCI A DAVID RICARDO LOPEZ DE GENEVE POUR LA TRADUCTION SIMULTANEE DE L'INTERVIEW

 

18:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

02/05/2010

EDERLEZI-DJURDJEVDAN au Tcherga des Pâquis

Le 6 mai est une date particulière pour les Rroms,  elle représente la fête du printemps et ils  la nomment Ederlezi  en Romani et Djurdjevdan en Serbe et qui signifie la  St-Georges. A cette occasion, de  grandes festivités ont lieu partout dans les Balkans et durant lesquelles on chante aussi Ederlezi qui est une chanson dont l'origine certaine est difficile à avérer mais assurément d'inspiration Rrom.  Elle est en tout cas apparue pour la première fois en 1988 sur la bande originale du film Le Temps des Gitans, composée par le musicien Goran Bregovic. De nos jours, son succès fait d’elle une chanson traditionnelle des Rroms  presque un hymne.

Le bar Tcherga pour cet évènement EDERLEZI- DJURDJEVDAN
a invité des cuivres de Guča, la Fanfare ZVUCI DIASPORE, un goupe de 7 trubaci vainqueurs à deux reprises du Festival de Guča en Serbie (2002 et 2005).

Et si vous êtes vraiment très inspirés vous pouvez apprendre les paroles de Ederlezi et les chanter ensuite  à tue-tête en buvant de la Slibovica et je vous assure vous finirez même par danser.

 

Same amala oro kelena
Oro kelena dive kerena
Sa o Roma
(Amaro dive
Amaro dive, Ederlezi
Ej... ah... )
Sa o Roma, babo, babo
Sa o Roma, o daje
Sa o Roma, babo, babo
Ej, Ederlezi
Sa o Roma, daje

Sa o Roma babo, E bakren cinen.
A me coro, dural besava.
A a daje, amaro dive.
Amaro dive erdelezi.
Ediwado babo, amenge bakro.
Sa o Roma, babo. E bakren cinen.
Eeee...j, Sa o Roma, babo babo, Sa o Roma daje.
Sa o Roma, babo babo, Erdelezi. Erdelezi, Sa o Roma Daje.
Eeee... Sa o Roma, babo babo, Sa o Roma daje. Sa o Roma, babo babo, Eeee...
Erdelezi, Erdelezi.
Sa o Roma Daje

 

Pour en savoir plus

http://www.tcherga.com/ffr3.htm

 

 

 

 

 

 

20:49 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |