03/02/2010

Maroni ou le despotisme néronien

stor_17476849_59060.jpgPréfet de Venise limogé à cause des Rroms - Au centre de cette affaire, le transfert d'un groupe de Sinti vers les  maisons de la commune. Pour Cacciari , il s'agit d'une : "Vendetta politique" - Même Galan critique Maroni.

 

Pour les rroms il a désobéi à la Lega et est démis de ses fonctions.

de ROBERTO BIANCHIN

VENISE - A cause d'une "impolitesse" à l'encontre du ministre de l'intérieur, le préfet perd sa place de travail. Il a commis l' »erreur » de ne pas s'opposer à l'installation de trente huit familles de nomades dans le village de Mestre construit expressément pas la Municipalité d'une dépense estimée à hauteur d'un montant de  2,8 millions et sévèrement  contestée par  la Lega. Pour cette raison,  Michele Lepri Gallerano, 64 ans, napolitain, préfet de Venise, depuis à peine quatre mois,  a été demis de ses fonctions par Roberto Maroni. Pour l'instant il sera placé «  hors rôle » à  la Présidence du Conseil. Ensuite, annonce le Conseil des ministres, il deviendra commissaire de l'État pour la Région de Sicile.

La raison officielle, selon le vaste réseau de préfets de toute l'Italie, ne fait aucune mention de camps nomades. Mais pour le Maire Massimo Cacciari, qui juge la destitution « d'une gravité exceptionnelle », c'est exactement de cela qu'on accuse le préfet. «  Il a été limogé pour des raisons exclusivement politiques, c'est une vendetta politique ». Il est du même avis le Gouverneur de Vénétie du Pdl Giancarlo Galan : «  Mala tempora currunt. Ça me choque  la nouvelle qu'un brave serviteur de l'État ait  été «de manière bureaucratique «  démis. Parfois il m'est arrivé à moi aussi de critiquer ce préfet , mais il n'est jamais arrivé qu'après mes critique il y ait eu une mutation ». Du même avis,  un autre représentant du Pdl, le sénateur Maurizio Saia parle de « trouble et préoccupation », et de motivations totalement incompréhensibles » .

 

D'ailleurs , explique Cacciari, le préfet n'aurait  pu en aucun cas empêcher l'implantation des nomades, qui avait été légitimement décidée par la Municipalité spécialement après que le vieux camp ait été déclaré complètement inutilisable par l'Asl en raison  de « gravissimes carences hygiéniques et sanitaires ». Le nouveau village avait été autorisé aussi par des sentences du Tar et  par le le Conseil d'État suite aux recours de certains comités de citoyens opposés à l'implantation. C'est pour ça que le Maire parle de « décision indécente » de la part d'une politique «  brute, intolérante et stupide », et d'une «  vulgaire revanche politique qui se targue de frapper un fonctionnaire de l'État dont  la loyauté est prouvée et qui n'a commis aucune faute ».

Contre ce village, une série de petites maisons préfabriquées avec un pitch pour les roulottes, où l'été dernier avaient été transférés les tziganes d'ethnie Sinti , depuis le vieux croulant camp nomade à la périphérie de Mestre, ce furent la levée de boucliers du  Carroccio, qui avait mis en scène  diverses manifestations. La présidente leguiste  de la Provence de Venise , Francesca Zaccariotto, avait demandé l'intervention du préfet. «  Je m'étais fait porte-parole du Ministre Maroni dans cette demande d'une inspection pour vérifier les modalités de passage entre la vieille et la nouvelle structure, mais ma demande était restée sans réponse, explique la Zaccariotto, laquelle aujourd'hui ne pleure certainement sur la destitution du préfet : «Il est évident que toutes les évaluations et les vérifications du cas on été faites ».

Surgi donc le centre gauche. Pou le PD c'est une «  décision qui consterne, vulgaire dans la forme et violente dans la substance politique ».

Iginio Michieletto, conseiller régional du PD, parle de « l'utilisation leguiste du pouvoir » qui transforme les institutions en «Bras armé des secteurs plus xénophobes d'un gouvernement engagé en une guerre contre toute pratique d'humanité ». Pour le représentant  des Verts Gianfranco Bettin, un de trois représentants du centre gauche candidat à succéder à Cacciari, c'est «  la nouvelle intolérante caste padane que veut les autorités : à la place du fédéralisme ils préfèrent les fédéraux «  Pour le PRC il s'agit du «  énième acte d'abus de pouvoir «  et  L'IDV annonce qu'il soumettra  le cas devant le  Parlement

http://www.repubblica.it/cronaca/2009/12/18/news/sui_rom_...

Asl = Azienda sanitaria locale

Verdi =  les verts

PD      = Partito Democratico

PRC   = Partito della Rifondazione Comunista

IDV     = Italia dei Valori

PdL    = il Popolo della Libertà

 

((aimablement traduit en français par Luzia)

photo du préfet  Michele Lepri Gallerano


20:33 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il est très troublant de voir que l'émission sur les romes qui a été diffusée il y a quelques jours sur la TRS à disparue des archives, qui a fait pression pour qu'il ne soit plus possible de la visionner?

Vendre sa fille de 13 ans 40'000 euros n'est évidement pas très acceptable, du moins je l'espère!

La semaine dernière 11 romes roumains, dont 7 enfants, ont été arrêtés à Paris pour vole organisé (ref. le Monde) les sommes dérobées devant des distributeurs de billets sont d'environ 20'000 euros.

Écrit par : dominiquedegoumois | 03/02/2010

Après cette émission diffusée sur la TSR et au vu de la délinquance juvénile rrom un peu partout en Europe, il n'y a qu'une chose à faire en matière de prévention de vol : se méfier des jeunes qui tournent autour des distributeurs, prudence donc car nous n'avons guère le choix. Nous sommes les premières victimes de ces vols.

Écrit par : demain | 04/02/2010

Après la pastèque Ueli Leuenberger qui défendait les albano-kosovar voilà que maintenant il y a un mec qui vient nous pomper l'air avec les rroms.
Qu'ils retournent aux Indes et arrêtent de mendier dans nos rues ou de voler selon leurs habitudes.
Du balai accompagné d'un formidable pied au c..

Écrit par : Ambroise | 04/02/2010

quelle hypocrisie la votre...

Écrit par : luzia | 04/02/2010

Luzia, pour votre information:

"Hypocrisie: Défaut consistant à cacher ses véritables sentiments et à feindre des opinions et des vertus que l'on n'a pas"

Écrit par : Eastwood | 04/02/2010

ben justement...

celle de cacher la haine raciste sous de montagnes de chiffres qui en termes d'humanité ne valent rien....

Écrit par : luzia | 04/02/2010

Il faut faire comme en Inde. Dans la ville de Dehli les mendiants sont arrêtés
mis en prison, et quelle prison... Après les vaches, les mendiants doivent quitter la ville.

Écrit par : Ivan Skyvol | 05/02/2010

il faudrait faire la même chose en Suisse avec les cons, ça nous ferait vite beaucoup de place ...

Écrit par : luzia | 11/02/2010

Les commentaires sont fermés.