02/02/2010

Comment on devient mendiant !

La destruction d'habitations à Rho (Milano)  appartenant à des  Rroms et dont les enfants nés en Italie étaient en partie scolarisés. Che vergogna !!!

22:16 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Questions :

A qui appartiennent les terrains sur lesquels ont été construites ces maisons ?

Des autorisations de construire ont-elles été demandées et obtenues ?

D'avance merci de vos précisions

(o_o)

Écrit par : Loredana | 03/02/2010

je trouve que savoir cela est pas important, car nous savons très bien que la Lombardie oblige les roms à être toujours dans l'illégalité, car ces gens vivaient là depuis des décennies et n'ont jamais dérangé personne, ils avaient même envoyé leurs enfants à l'école et on leur même pas dit à l'avance que leurs petites baraques allaient être détruites et qu'ils se sont retrouvés à la rue avec des enfants en plein hiver ,

c'est le sort de ces gens humaines qui devrait vous interpeller et non pas la propriété , car la vie humaine est plus importante que une propriété spécialement s'il y a des enfants à la rue en plein hiver et sachant le manque de structures d'accueil sociales en ces cas là en Italie, que je dirais même qui sont inexistantes...

Écrit par : luzia | 03/02/2010

Non Luiza, c'est une question tres importante parce que intimement lié a la mauvaise reputation que se font les Rroms a force de ne pas se sentir concernés par les lois locales.

Écrit par : Eastwood | 03/02/2010

dites plus tôt la réputation qui se font les italiens en ne respectant pas les lois que eux mêmes metten en place.. ,...c'est drôle hein....

Écrit par : luzia | 03/02/2010

@ Luiza

Votre manque d'objectivité est impressionnant! Des roms ont investis les grandes villes d'Europe occidentale en se foutant totalement des lois. Ils sont là pour abuser de la gentillesse des gens et font également dans la criminalité dure (agression et cambriolage). LE problème de l'Italie, c'est d'avoir laissé faire et à présent que ce sont des bidons-villes qui se crées en banlieue de Milan, Turin ou Rome, c'est difficile de les chasser. Les renvoyer d'Europe direction l'Inde serait peut être la solution.

Écrit par : Riro | 03/02/2010

Le reportage fait par un réalisateur roumain diffusé récemment sur la TSR nous a clairement montrer les tenants et aboutissements de la mafia rrom. Le film montrait que les Rroms une fois délogés d'une ferme proche de Milan qu'il occupaient illégalement employant de force des enfants et adolescents qu'ils enfermaient le soir dans une cabane cadenacée, une fois expulsés, revenaient quelques temps plus tard resquattés les mêmes lieux et employés de force les mêmes jeunes pickpockets. Bref, les Italiens ont eu beaucoup de patience avec ce phénomène et maintenant ils doivent agir de manière plus définitive en détruisant ces camps de nomades insalubres.

Écrit par : demain | 03/02/2010

ben oué , que des voleurs de classe pour la Suisse hein ...des riches mafieux ect...des fils à papa qui tuent les gens dans les autoroutes...ou des dictateurs avec du pognon volé aux pauvres gens de leurs pays..ou des vendeurs d'armes...ou des évaseurs fiscaux allemands...oué ...

en Italie c'est pareil...poursuivre les pauvres gens pendant que les aigles carnivores sont au gouvernement ...sans que personne les dérange...

clap clap...

Écrit par : luzia | 03/02/2010

@Luiza

Vous oubliez aussi les cinéastres pédophiles...

Sinon, je pense que grande ou petite la criminalité doit être punie.

Écrit par : Riro | 04/02/2010

Le problème des Rroms, c'est qu'ils ont leur propre code et leur propre règle qui sont à l'opposé des nôtres. Ils circulent sans même chercher un travail saisonnier, s'installent où bon leur semble bref toutes ces démarches que les gens du voyage doivent suivre et respectent, eux ne le font pas. Des camps d'accueil sont à la disposition des communautés mais pour cela il faut payer un dû pour l'eau et l'électricité, respecter et nettoyer les lieux avant de partir.... bref tout ce que les Rroms ne font pas. Ils préfèrent laisser le travail aux locaux au frais des contribuables pour enlever leurs matelas et autres détritus quand ils squattent les lieux.

Écrit par : demain | 04/02/2010

Il y a le langage de la tractopelle et le langage universel du coeur et de l'intelligence.

Écrit par : surmely alain | 30/08/2010

Les commentaires sont fermés.