28/08/2009

You must love me ! Madonna huée à Bucarest

belga-picture-15131256.jpgBucarest- Madonna huée à Bucarest- Le concert de Madonna à Bucarest a été émaillé d'un incident: le public roumain, plus de 60'000 personnes, a hué et conspué la star américaine qui s'était prononcée contre la discrimination envers les Rroms de Roumanie. "Nous sommes tous égaux", a-t-elle poursuivi en roumain sur un fond de musique tzigane en expliquant que les Roms étaient discriminés en Europe de l'est. La star a exprimé sa tristesse face à cette injustice. Les musiciens Roms aux cotés de Madonna sur la scène avaient été applaudis poliment avant que la star américaine ne fasse sa déclaration contre la discrimination. Madonna n'a pas réagi. Elle a enchaîné avec "You must love me" "Je suis très contente d'être ici", a-t-elle déclaré à ses fans roumains mercredi soir au Parc Izvor situé à côté du Palais construit par le dictateur Nicolae Ceausescu à Bucarest. Jusque là, tout allait bien. Par contre lorsqu'elle a interrompu son concert de deux heures pour un petit laïus sur la non-discrimination, ils ont moins apprécié. Quelques-uns ont toutefois applaudi quand Madonna a poursuivi en disant: "Nous ne croyons pas en la discrimination. Nous croyons en la liberté et les mêmes droits pour chacun". Madonna est restée stoïque et a entonné son morceau "You must love me". Il y a officiellement un demi-million de Rroms en Roumanie. L'incident démontre à quel point la question de l'injustice dont se disent victimes les Roms demeure délicate en Europe de l'Est.

00:11 | Tags : madonna, you must love me | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Les Roumains très intelligent ont fort peu apprécié que Madonna alias Esther membre de la kabbale leur donne en direct une leçon de démocratie.

Écrit par : Sandra | 28/08/2009

Lu dans le Figaro que la France et les pays européens veulent s'attaquer à ce fléau des voleurs à la tire et des pickpockets qui ont envahi l'Europe du Nord au Sud. En effet, des jeunes habillés à la mode venus de Roumanie et de Serbie écument les lignes touristiques 1 et 4 de la capitale. Ils ne craignent ni la police, ni la justice car il connaissent les failles juridiques et savent qu'ils seront relâchés immédiatement. Ils crachent sur les policiers et refusent de se faire prendre en photos pour être fichés ainsi que leurs empreintes digitales. Ce sont des hordes de gens sans foi, ni loi qui ne méritent aucune compassion car s'ils sont discriminés c'est parce qu'il font tout pour l'être. Aucune envie de s'intégrer, de s'éduquer et de se former, de travailler honnêtement. Les associations de défense des Roms continuent à traiter les citoyens suisses et européens de racistes et xénophobes mais elles devraient regarder les faits en face. Il n'y a pas de fatalité chez les Roms mais une fâcheuse habitude séculaire de mendier, voler la société sans vouloir changer d'un iota leur comportement.

Écrit par : demain | 28/08/2009

Finalement, selon vous, demain, les Roms ont les mêmes tares que les banquiers: une fâcheuse habitude séculaire de mendier, voler la société sans vouloir changer d'un iota leur comportement. Les Roms, à côté, ne sont que d'aimables amateurs. Ce sont pourtant bien leurs villages que l'on brûle en Roumanie, et tant pis pour les mômes qui jouent les torches vives.

Écrit par : Zorg | 28/08/2009

Cette manie de tourner dans le misérabilisme ne touche plus la population qui doit tous les jours se protéger des actes malhonnêtes de ces personnes. Je ne vois pas le rapport avec les banquiers qui apportent des emplois, ce n'est pas parce que certains ont joué de manière hasardeuse et malhonnête que toute la profession doit être mise à mal. D'ailleurs, il y a des familles nomades en Europe qui restent dans leurs pays ou même voyagent en travaillant de manière autonome sans mendier, ils sont évangélistes mais dans le cas des personne venant de Roumanie ou de Serbie, ont un pays, vivent dans des villages et pourraient travailler mais leur comportement de voleur transmis de génération en génération exaspère leurs compatriotes, c'est eux-même qui alimentent leur réputation.

Écrit par : demain | 29/08/2009

Je suis moi-même roumaine… et je peux témoigner que les conditions de vie des Roms en Roumanie sont effroyables !

Vous parlez vite et facilement en mettant une étiquette sur le dos de ce peuple. Connaissez-vous son histoire ? Savez vous que les Roms arrivent en tant qu’hommes libres sur les terres de la Roumanie durant le dernier quart du XIIIe siècle et sont réduits aussitôt en esclavage pendant cinq siècles : jusqu’en 1864 ! Avec droit de vie et de mort sur eux, vendus et achetés «au poids» dans les foires aux esclaves… «Un kilo de viande d’esclave» coûtant une pièce.

Libérés après cinq siècles, leur sort ne s’améliore guère. Dans les années 1940, sont tout naturellement considérés comme ceux qui menacent de souiller la pureté du sang roumain. En juin 1942, suite à un décret, les Roms sont déportés en Transnistrie où ils seront massacrés comme les Juifs…

Aujourd’hui encore, dans la société roumaine, on se heurte à la haine du gitan, au racisme et aux violences policières. Il y a ségrégation dans les écoles, discriminations à l’embauche, à l’accès aux soins ou à certaines aides sociales. Les articles de presse et les reportages télévisés présentent systématiquement les Roms comme un peuple de délinquants. Mais ce qui prime dans la population roumaine, c’est un immense mépris, un sentiment de supériorité envers ce peuple, regardé comme une sous-race, une sorte de caste inférieure.

Comment peut-on reprocher à un peuple de ne pas s’intégrer quand on lui rappelle constamment qu’il n’est pas le bienvenu chez nous? Comment peut-on reprocher à un peuple qu’on a massacré, soumis à l’esclavage, discriminé et méprisé de ne pas s’intégrer dans une société qui nie ses torts?

Savez-vous pourquoi ils ne veulent plus être appelés « tziganes » ? Parce que « tzigane » veut dire « souillon »… ils veulent qu’on les appelle : Roms – qui veut dire : ETRES HUMAINS. C’est le moment de les considérer comme des êtres humains !

Écrit par : Lidia | 30/08/2009

On sait que la Roumanie est une jeune démocratie qui se cherche et qui a l'opportunité d'être dans l'Europe. C'est à la société roumaine de s'occuper de ses minorités, de les intégrer, de les éduquer et de leur donner des moyens de vivre convenablement. Vous êtes roumaine, ouvrez un blog en Roumanie et dénoncez ces injustices. Ce transit de responsabilité romano-roumain n'incombe pas à la société suisse. Prenez exemple de l'histoire très mouvementée de la Suisse dont toutes les minorités (francophone, italophone et grisonnaise) continue de co-exister et co-habiter dans un respect mutuel.

Écrit par : demain | 02/09/2009

@Sandra

"Les Roumains très intelligent ont fort peu apprécié que Madonna alias Esther membre de la kabbale leur donne en direct une leçon de démocratie."

Oui! Et?????
Cela ne l'empêche d'être une fervente catholique. Sa famille étant des immigrés italiens!

Où va se nicher l'antisémitisme?!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Patoucha | 02/09/2009

@ Patoucha je n'en ai rien à cirer; elle n'est plus catholique point barre, inutile de tenter de me faire avaler cette couleuvre, la ficelle est bien trop grosse. Lisez donc la presse écrite et les écailles vous tomberont des yeux.
Mais surtout arrêtez de traiter d'antisémite ceux qui ne partagent pas vos points de vue.

Écrit par : Sandra | 03/09/2009

- Vous voulez savoir q que ça veut dire la discrimination des tziganes (rroms) en Roumanie? regardez les chaines des télévision roumaines et vous verrez qui fait du "rating" : il y a plein des tziganes partout, ils affichent leur culture (bonne ou mauvaise) jour et nuit. montrez moi une autre pays ou ils sont accepté comme chez nous. nous vivons a coté des tsiganes depuis des siècles (on les a pas tués comme Hitler) et je pense q'on est arrivé a les connaitre un peu.
il faudrait que madonna vienne en Roumanie pour vivre quelques mois parmi eux et après elle peut faire pleine des déclarations

Écrit par : le roumain | 09/09/2009

@ Sandra: "Madonna alias Esther membre de la kabbale " "elle n'est plus catholique point barre,"

Ben,, si cela n'est pas de l'antisémitisme, cela y ressemble!!!!!!! Ensuite c'est Esther, alias Madonna, non le contraire!

"Mais surtout arrêtez de traiter d'antisémite ceux qui ne partagent pas vos points de vue.""

Quelle excitation?! Je ne vois rien dans mon message qui incite à partager mon point de vue! En revanche vos propos: "inutile de tenter de me faire avaler cette couleuvre, la ficelle est bien trop grosse." ne volent pas très haut...

"Lisez donc la presse écrite et les écailles vous tomberont des yeux."

Et cela vous ébranle à ce point?!

Incroyable mais vrai!!!!!! :)))))

Écrit par : Patoucha | 16/09/2009

Heureux de voir que nous suscitons toujours autant de passions. Deux choses m'ont fait sourire dans les commentaires:
- La Suisse qui pourrait servir d'exemple à la Roumanie pour le traitement des minorités. C'est le monde à l'envers... Tapez sur google "Pro Juventute" ou "Oeuvre des enfants de la grande route", et vous verrez que jusque dans les années 1970 la Suisse a perpétré sur son sol un génocide. On ne tuait pas les "tziganes", on arrachait simplement les enfants à leurs parents pour les placer dans des foyers, ce qui revient à la même chose selon la convention internationale de prévention du génocide. Quant à la Roumanie, elle est effectivement un exemple en ce qui concerne le cadre législatif, très protecteur des minorités et très promoteur du vivre ensemble. Sauf qu'en pratique, l'électoralisme aveugle, la méconnaissance totale de l'histoire des Rroms dans le pays, dont les éléments principaux ont été exposés avec brio par la commentatrice roumaine ici (qui est une exception en la matière), et la corruption érigée en règle fondamentale du fonctionnement de la société, au mieux rend ce cadre législatif très précaire et le plus souvent, le vide de son sens.
- Le défenseur de la profession des banquiers, qui à très juste titre note que pas tous les banquiers sont salauds, mais qui n'est pas capable de faire la même nuance en ce qui concerne les Rroms, c'est-à-dire mon peuple. C'est sûr, les banquiers commettent leurs méfaits à l'abri des regards, puisqu'ils ont toute l'infrastructure nécessaire pour ça. Mes compatriotes rroms, que je ne cherche nullement à innocenter, les commettent à ciel ouvert. C'est comme ça...

Écrit par : voxrromorum | 17/09/2009

@ Patoucha
Je vois clairement que nous n'appartenons pas à la même génération alors basta!

Écrit par : Sandra | 17/09/2009

Bon blog, je vous remercie pour votre aide et notez tout d'abord que je suis 100% d'accord avec vous. J'insiste, votre travail est réellement très bon, spécialement pour les néophytes ! Je vais vous faire un peu de pub auprès de mes contacts, vous l'méritez !

Écrit par : mutuelle | 17/05/2010

Les commentaires sont fermés.