07/02/2009

Evêques négationnistes- Bouillon de haine et de déni

193020090123-193000-320x180-006-1.jpg Photo Richard Williamson

Alerte rouge - Fort vent sur soutane catholique extrêmiste

Nié l’existence des chambres à gaz aux juifs c’est aussi la nier à tous les autres, Rroms, communistes, homosexuels, handicapés, opposants au régime hitlérien et à tous ceux qui ont péri dans les camps de la mort.
L'affaire de la réintégration des évêques intégristes, dont le Suisse Bernard Fellay, l’Espagnol Alfonso de Gallareta, le Français Tissier de Mallerais et le Britannique Richard Williamson, continue à faire des vagues qui donnent carrément le mal de mer, une nausée profonde. Williamson a déclenché la polémique en niant l’existence des chambres à gaz dans un entretien diffusé par la télévision suédoise. Il avait affirmé que les preuves historiques vont “massivement à l’encontre de six millions de Juifs gazés délibérément“ et de rajouter : » Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz. (...) Je pense que 200.000 à 300.000 juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz.".
Mercredi, le Vatican a sommé Mgr Williamson de "prendre sans équivoque et publiquement ses distances" avec ses déclarations sur la Shoah - Le Vatican assure également que ces déclarations, faites à une chaîne de télévision suédoise, n'étaient "pas connues" de Benoît XVI "au moment de la levée de l'excommunication" de Mgr Williamson et des trois autres évêques intégristes de la fraternité sacerdotale Saint Pie X.

Un autre de ces évêques qui s’est notamment distingué est Floriano Abrahamowicz, responsable de la Fraternité Saint Pie X pour le Nord-Est de l’Italie qui déclare quant à lui que les chambres à gaz avaient servi à désinfecter”. “Je ne saurais dire si elles ont causé des morts ou non car je n’ai pas approfondi la question”, avait-il ajouté, faisant allusion aux chambres à gaz dans les camps de la mort nazis. “

Le pape Benoît XVI s'est démarqué lors de son audience générale hebdomadaire des propos négationnistes de Richard Williamson, un évêque lefebvriste tout juste réintégré dans l'Église catholique . Sans revenir sur les propos polémiques, le souverain pontife a exprimé sa "solidarité" avec les juifs à l'occasion de l'anniversaire de la libération d'Auschwitz. Rappelant qu'il s'est rendu à plusieurs reprises à Auschwitz, il a souligné : "La Shoah doit être pour tous un avertissement contre l'oubli, la négation et le réductionnisme."

Cette mise au point intervient après celle de Mgr Bernard Fellay, successeur de Mgr Lefebvre à la tête de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, laquelle a provoqué un schisme en 1988 après avoir refusé les enseignements du concile Vatican II de 1965. Demandant "pardon" au pape pour les propos négationnistes de l'évêque d'origine britannique, Mgr Fellay a "interdit" à Mgr Williamson "toute prise de position publique sur des questions politiques ou historiques".

Preuve de plus que l’église catholique reste fidèle à sa longue tradition réactionnaire.
“les Faurisson, les Dieudonné et tous les tenants du “détail” peuvent désormais espérer recevoir une bénédiction épiscopale“.
“L’antisémitisme est un de leurs fondements théologiques, comme la haine de la République et de la démocratie (seul Dieu peut avoir la légitimité du pouvoir et donc le déléguer, au roi évidemment) ou comme le refus de la liberté religieuse et du Concile Vatican II. Si on ne peut pas affirmer que tous les intégristes sont systématiquement d’extrême droite, on peut sans risque de se tromper dire que beaucoup baignent dans ce bouillon où macèrent toutes les nostalgies politiques ou sociétales du passé“, Golias.

En l'occurrence l'évêque négationniste Richard Williamson refuse de s'excuser et insiste :
"Si je trouve des preuves alors je rectifierai" a affirmé l'évêque. "Mais tout cela prendra du temps", a-t-il ajouté.
Les catholiques intégristes avaient rompu avec le Vatican en 1988 après l'ordination de quatre évêques par le fondateur de la FSSPX, Mgr Marcel Lefebvre, sans l'accord du pape. Ils étaient en désaccord avec les nouvelles orientations de l'Eglise catholique adoptées par le concile Vatican II (1962-65), notamment la reconnaissance de la liberté religieuse et l'abandon de la doctrine attribuant aux juifs la responsabilité de la mort du Christ.

Richard Williamson a toutefois renouvelé ses critiques concernant Vatican II, estimant que c'est ce concile qui a provoqué "le chaos théologique que nous avons aujourd'hui".


Qui se cache derrière la Fraternité Saint Pie X ? un point de vue intéressant et très inquiétant dans cet article et qui invite à la vigilance.

Les fascistes de la Fraternité Saint Pie X
http://www.atheisme.org/PieX.html

11:49 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Richard Williamson a besoin de preuves irréfutables pour croire en l'existence des chambres à gaz, il n'a pas fait autant d'histoire pour croire en Dieu. A-t-il la preuve irréfutable de l'existence de Dieu ? certainement moins que les chambres à gaz. La Frérocité PIE X devrait fermer ses portes à tout jamais, ils en ont mis du temps pour dénoncer les dérives de leurs deux évêques.

Écrit par : duda | 09/02/2009

"A l'heure actuelle, Mgr Williamson a pris la tangente en direction de l'Argentine où il se repose à Buenos Aires, dans un vaste bâtiment de la Fraternité au style néo-colonial et surmonté de clochers, à l'ouest de la capitale argentine. Laquelle en son temps avait accueilli nombre de d'anciens dignitaires nazis en fuite après la défaite du IIIe Reich. Ah! L'histoire et ses éternels recommencements..."

Écrit par : niais | 09/02/2009

Williamson, Je veux la preuve irréfutable de l'existence de Dieu et surtout de son fils, né juif et mort juif dit Jésus. La Bible a été écrite au moins 100 ans après la mort de Jésus, que l'on cesse avec ces mythes qui permet ensuite d'échafauder des théories haineuses, de tuer au nom des religions. Moins de ciel, moins d'enfer, moins de paradis et plus d'humanité Monsieur Williamson !!

Écrit par : duda | 09/02/2009

Les commentaires sont fermés.