27/09/2008

Hola soy rumano !

Saatchi & Saatchi a reçu pour mandat, du gouvernement roumain, de lancer une campagne publicitaire qui s'étalera sur trois mois pour améliorer l'image des Roumains en Espagne, puis elle sera diffusée en Italie.

Il sont 500'000 en Espagne, reconnus comme excellents travailleurs, appréciés pour leurs qualités, leur sérieux.
Alors pourquoi une campagne ?


Les profils choisis pour la pub font sourire:

La belle doctoresse Ana Neacsu qui vous donne à tous envie d'être très malades et emmenés en ambulance
George qui connaît mieux la ferme que son patron, grand producteur de jambon.
Florin Iancu qui accueille les clients de l'hôtel et leur fait découvrir l'hospitalité espagnole.



ue_spania_ambulanta_a4_t.jpg

ue_spania_ferma_a4_t.jpg

ue_spania_hotel_a4_t.jpg





Il s'agissait selon les diplomates roumains à Madrid de "lifter" l'image des Roumains . « Des stéréotypes et préjugés ont été crées par l’image déformée transmise par le discours médiatique qui se concentre surtout sur des faits divers négatifs mais isolés et qui ne représentent pas la communauté roumaine qui vit et travaille sans problème, bien intégrée dans le tissu social espagnol. »

Peut-être que dans cette ambiance anti-rrom, le gouvernement roumain a décidé de séparer le grain de l'ivraie. Montrer les travailleurs acharnés et qui réussissent contre la bande des sans-travail, les exclus des rouages de l'intégration; ceux qui alimentent les faits divers propres à la pauvreté.

Les collectifs rroms étaient stupéfaits de ne pas avoir été invités à participer au concept de la campagne. On leur a poliment répondu qu' elle n'est pas faite pour vous, mais pour les Roumains, vous les Rroms vous ne représentez que le 10 % des Roumains en Espagne et qui semblait dire : Vous. on vous connaît déjà bien.
Le Président de la Fédération des associations de Roumains en Espagne, Miguel Fonda s’inquiète également d’un éventuel retour de
boomerang :

« Les immigrés sont les premiers touchés par la crise et il est donc assez discutables de les présenter seulement comme des leaders. On aurait pu aussi montrer des gens plus humbles. »

La pub semble avoir raté sa cible et engendre une autre discimination qui sous-entend :"Surtout ne nous confondez pas avec les Rroms Roumains!" - Nous, nous sommes les Roumains blancs et travailleurs !

http://www.holasoyrumano.es/campaign


21:56 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Petite question : "Vous. on vous connaît déjà bien." est-ce que c'est ... faux ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/09/2008

En plus des :
1. La doctoresse Ana Neacsu;
2. George qui connaît mieux la ferme que son patron, grand producteur de jambon;
3. Florin Iancu qui accueille les clients de l'hôtel et leur fait découvrir l'hospitalité espagnole.

qui auriez vous vu sur des affiches roumaines ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/09/2008

Dans un sondage Gallup, publié début septembre, 42 % des Roms interrogés affirment avoir été victimes de discrimination au cours de l'année passée, à l'embauche, à l'école ou dans les bars. Un sondage où 44 % des Roumains interrogés avouent aussi considérer que « les Roms ternissent l'image de la Roumanie à l'étranger ». Ce qui signifie que la campagne Saatchi & Saatchi a bien pour but de redonner une bonne image des Roumains non-rrom à l'étranger. Je propose que l'agence verse des royalties aux Rroms pour avoir grâce à eux reçu ce mandat du gouvernement roumain. De surcroît, on pourrait lancer le défi suivant, qu'une agence de comm propose une campagne pour améliorer l'image des Rroms et les faire connaître autrement que comme "voleurs de poule" . Agences de pub - A vos marques !

Écrit par : duda | 28/09/2008

Moi je propose que l'auteur de ce blog parle de rroms criminels de Craiov, bien plus souvent.
Cette ville dominée par deux bande de rroms criminels, qui se baladent dans la rue avec des sabres ninja.
Cette ville, ou la police a PEUR d'intervenir et ou c'est l'Armée qui est obligée d'intervenir avec des troupes d'élite.

Mais cela vous ne le lirez pas.

Je vais me faire une joie de traduire la dizaine d'articles journaliers, trouvés sur ziare.com

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/09/2008

Les commentaires sont fermés.