17/09/2008

Sommet de Bruxelles sur les Rroms - L'Italie rouge de honte

IMG_0022.jpg


La représentante du gouvernement italien, Eugenia Maria Roccella, sous-secrétaire d'Etat pour l'Emploi et les politiques sociales, a subi de plein fouet le ressentiment des Rroms. Ils ont quitté la salle lors de son intervention, puis sont revenus pour la conspuer et la siffler. Ils ont montré les T-Shirt sur lesquels étaient inscrits "Non au profiling ethnique".

La pauvre Roccella qui s'accrochait tant bien que mal à son texte, lu à toute vitesse, débitant un discours mensonger sur les efforts d'intégration des Rroms en Italie. Puis à force d'être huée, sifflée, elle a fini par interrompre son monologue.

Le rouge au front qu'on lui voit sur cette photo vient moins d'avoir été conspuée que d'avoir raconté une litanie mensongère sur son pays qui plutôt que d'intégrer préfère désintégrer.

IMG_0020.jpg


Tandis que Rudko Kawczynski, président du Forum européen des Roms et des Gens du Voyage, s'est demandé à quoi servait cette conférence.

"Nous subissons aujourd'hui un gentil blabla sur l'intégration, alors que cela fait 800 ans qu'on essaie de nous expulser d'Europe, et personne aujourd'hui ne nous a dit ce qui va être fait pour nous débarrasser des comportements anti-Roms", a-t-il lancé, applaudi par l'assistance.
Au Conseil de l'Europe, il y a des représentants qui planchent depuis des années sur le problème de l'intégration et qui n'ont même pas été invités à ce sommet. Il déplore de voir tout le travail repartir à zéro, et encore de nouveaux rapports,et encore d'autres groupes de travail. Avec tous ces rapports on pourrait alimenter un feu pendant trois ans, rajoute-t-il.

Mais quelle bonne idée ! On pourrait faire transporter ces tonnes de rapports par camion en Italie et les livrer dans les camps, où au moins ils serviront à quelque chose. A alimenter le feu en attendant des conditions de vie décente.


13:40 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Avant de distribuer la nationalité rrom à Baroso, il faudrait déjà qu'elle existe.
Pauvre portugais...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 17/09/2008

Les commentaires sont fermés.