12/09/2008

Italie : Rroms torturés par des carabinieri

Un déjeûner en famille qui vire au cauchemar. Dans une caravane postée à Bussolengo près de Vérone, Giorgio Campos, 18 ans, ses parents et ses trois petits frères, se rendaient aux alentours de Brescia rendre visite à leurs proches. Au bord de la route, ils sortent une petite table devant la roulotte pour manger. Des vigiles s’approchent leur demandent s’ils vont repartir, ils répondent par l’affirmative. Mais ils reviennent en force peu de temps après avec une brigade de carabinieri.
Le maréchal les menace immédiatement de les emmener à la caserne pour les passer à tabac comme les autres Rroms attrapés la semaine précédente et expulsés.
Le père et le fils résistent, les carabinieri sortent les matraques et commencent à frapper. Emmenés, menottés à la caserne de Bussolengo, ils sont allongés par terre et piétinés.
Le pire est arrivé après, quand ils les ont emmenés dans les cellules du sous-sol. A nouveau frappés, torturés, les têtes plongées dans les bassines d’eau. Les carabinieri se disaient fiers d’être racistes. Un des carabinieri filmait la scène de violence avec son portable après les avoir dénudés. Transférés dans une autre caserne, les mêmes scènes se répètent : insultes, menaces, les carabinieri ont demandé à ce que les personnes arrêtées leur fassent des fellations.
L’Association de Brescia "Nevo Gipen" et l’institut de culture tzigane "Sucar drom" de Mantoue sont en train de s’occuper de ce cas. C’est un des actes de racisme le plus grave commis en Italie, comme le confirment les plaintes des victimes - dit Carlo Berini de "Sucar drom" - Un épisode comparable aux tortures de la caserne de Bolzaneto pendant le G8 de Gênes en 2001.




Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article70963

23:58 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.