04/08/2008

Le cancre Maroni envoie sa copie à Bruxelles!



Imaginez une grande classe avec l'éternel bougillon au fond. Assis près de la fenêtre et contre le radiateur, il écoute à peine. Il fulmine sans cesse, ronchonne, menace les plus petits de coups de pied à la récré, à savoir les Roms et les immigrés.
Et bien le voilà ! C'est lui notre Roberto.

La maîtresse excédée - en l'occurrence la Commission européenne - lui demande enfin de montrer sa copie avant qu'il ne la finalise. Elle est quasiment sûre qu'il fait fausse route. Elle connaît son chenapan, il lui a déjà donné tant de fil à retordre !

Travail sale, grossier, râturé, maculé de tâches d'encre, assez cracra. L'élève Roberto, n'est pas très sûr d'avoir bien compris les consignes, pas concentré pour deux sous ! Il demande à la Croix-Rouge italienne - supposée être une bonne élève et qui se laisse parfois volontiers entraîner par le cancre - de l'appuyer par une lettre - en échange, elle recevra des petits bonbons à la récré. Il veut éviter de se faire tirer l'oreille, il va quémander sa deuxième lettre à l'UNICEF pour montrer qu'il n'est pas un si mauvais élève.

On entend déjà la Commission. Maîtresse dépitée par le cancre, lâcher en soupirant à force de le répéter inlassablement :

"Elève Maroni ! Restez donc un peu assis, un peu moins de fanfaronneries, moins de menaces. Un peu de respect à l'égard des camarades qui ont besoin de s'exprimer et qui ont des choses à vous apprendre. On ne cessera jamais de vous le répéter : plus d'intégration, plus de prévention, plus d'humanité. Roberto. Humanité ! Ecrivez-moi cela, cent fois, sur le tableau noir. Prenez donc exemple sur vos camarades et appliquez les lois communautaires ! "

A mon avis, Roberto va se ramasser un mauvais point pour sa copie ! Aïe ! Aïe ! quel carnet.

14:36 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Les tziganes et les gadjos !
J'aimerais bien savoir si il y avait un état tzigan au monde, y aurait-il, une police, une armée, la notion même de pays, nation, peuple...
Allez vous exclure les gadjos de votre pays ?

Un homme, bon, juste, droit, sérieux, se mettrait à la place de son interlocuteur, pour connaître son opinion.

Les tziganes, savent-ils faire un mea culpa ?
S'interrogent-ils sur les idées reçues des autochtones, à leur sujet ?
Pourquoi a-t-on peur des tziganes ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 04/08/2008

Encore mon ami Victor...
Ben Victor, il n'y aura jamais d'Etat rrom ("tzigan", comme tu dis maladroitement), ni, encore moins, d'armée ou de police, pour la simple raison que nous n'en voulons pas. Le 5ème congrès de l'Union Rromani Internationale l'a dit publiquement il y a 8 ans, à Prague: nous sommes un nation sans territoire compact et sans revendication territoriale en vue de la création d'un Etat. Nous n'en avons pas l'utilité. Et tu sais pourquoi? Parce que, pour prendre le cas de ton pays, il est aussi le nôtre. Il est tellement le nôtre que, si les princes de Moldavie et de Munténie n'avaient pas maintenu nos ancêtres en esclavage pendant 5 siècles, ils n'auraient pas eu de quoi payer le tribut à l'Empire ottoman, donc les principautés auraient cessé d'exister en tant que telles et donc... elles n'auraient pas pu créer la Roumanie. Voilà... nous n'avons pas un Etat à nous et nous n'en voulons pas, parce que nous avons nos Etats à chacun, ce qui ne nous empêche pas à exister en tant que nation, avec une langue, une histoire et une culture, tout en contribuant aussi aux sociétés avec lesquelles on vit depuis des siècles, celle roumaine comprise.

Tu suggères de se mettre à la place de son interlocuteur, pour connaître son opinion. Chiche!
Nicolae Romulus Mailat, accusé (malgré la faiblesse des arguments) du meurtre de Giovana Regianni, est un Roumain, et pas Rrom. C'est justement parce que nous ne mettons pas tous les Roumains dans le même sac que nous ne les accusons pas d'être meurtriers. Il y a trois jours, la police espagnole saisissait quelques centaines de kilos d'héroïne qu'un Roumain et deux Turcs transportaient en hélicoptère. Nous n'accusons ni les Turcs, ni les Roumains d'être des trafiquants de drogue.

Tu veux que nous fassions notre "mea culpa"? "Mea" c'est du singulier, en latin comme en roumain.
En tant que peuple, quelle "nostra culpa" veux-tu qu'on fasse?
D'avoir apporté à l'Europe de nouvelles techniques inconnues dans plusieurs domaines?
D'avoir combattu aux côté des Roumains, des Français, des Italiens etc. contre les nazi-fascistes?
D'avoir contribué au développement des arts et de la musique?
D'avoir nettoyé les campagnes européennes des déchets jetés dans la nature par des industriels irresponsables?
Ou bien d'avoir perdu 500.000 des nôtres dans le génocide et la déportation, dont Antonescu en assura une bonne partie?

Tu demandes qu'on s'interroge sur les idées reçues des "autochtones" à notre sujet, du pourquoi ils ont peur de nous.
On s'est interrogés, et on a une réponse: c'est que généralement les "autochtones" n'ont jamais rien voulu savoir sur nous et on préféré se construire et garder jalousement leurs perceptions. Le mot "tsigane" même est l'exemple le plus éloquent: les "athiganoi" étaient des membres d'une secte persane qui nous avait précédé en Byzance et qui avait déjà disparu quand nos ancêtres y sont arrivés pour la première fois. Les Byzantins n'ont pas voulu savoir qui nous étions, mais ont juste réactivé cette étiquette que tu utilises encore aujourd'hui, 7 siècles après. Alors... difficile...
Puis, quant à la "peur du tzigane", à part ce que je viens de dire, je n'ai rien à ajouter. En dehors de cette méconnaissance et surtout de l'indifférence des "autochtones", elle ne peut s'expliquer. Une fois qu'on se sera attaqués à ces causes là, le reste relève de la psychiatrie, car la peur irrationnelle est effectivement une maladie, à traiter individuellement par des spécialistes.

Écrit par : voxrromorum | 04/08/2008

HA HA HA ! Les roumains (travailleurs) n'ont pas attendu la venue des tziganes, pour qu'avec leur aide (?) ils payent le tribut à la Porte Ottomane !

Quelle mauvaise foi !
Vous, les tziganes, avez les mêmes revendications que les musulmans, maintenant ?

"D'avoir apporté à l'Europe de nouvelles techniques inconnues dans plusieurs domaines?"
1 seul et unique exemple, s'il vous plaît...

Des poules mouillées, sont maintenant devenus des combattants ?

"D'avoir combattu aux côté des Roumains, des Français, des Italiens etc. contre les nazi-fascistes?"

Dites, le négationnisme ambiant vous amène à revisiter toute l'histoire ?


Cela par contre, est juste...
"D'avoir contribué au développement des arts et de la musique?
D'avoir nettoyé les campagnes européennes des déchets jetés dans la nature par des industriels irresponsables?
Ou bien d'avoir perdu 500.000 des nôtres dans le génocide et la déportation, dont Antonescu en assura une bonne partie?"


Pour ma part, je vous ai donné des années, des noms, vous savez que j'ai des amis rroms, tzigans...mais sachez qu'une meilleure approche est possible.

Quant à la psychiatrie, laissez moi, monsieur, vous proposer en lecture, la phrase suivante...


On a toujours raison de ressentir quelque chose, nos sentiments ne sont pas coupables ou blâmables.
En conclusion, en interdisant aux gadjos d’avoir peur des rroms, ses séides leur interdisent en fait de lui résister.
Car le courage a pour condition d’existence… la peur !
Le courage n’est pas l’opposé de la peur, mais c’est « la crainte d’une chose jointe à l’espoir d’éviter le dommage causé par cet objet en résistant».


Bien à vous,

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 04/08/2008

"Une fois qu'on se sera attaqués à ces causes là, le reste relève de la psychiatrie, car la peur irrationnelle est effectivement une maladie, à traiter individuellement par des spécialistes."

Et comme d'habitude en conclusion on crache sont mepris a la gueule du "gadjos". Ce qui vous vaut naturellement la popularité que vous meritez.

Clint.

Écrit par : Eastwood | 04/08/2008

Des commentaires bien durs de part et d'autre .... Qui ne ferons pas avancer le débat .... Est bien prétientieux celui qui se prétend supérieur à l'autre .... C'est avec des idée pareilles que sont nées toutes les horreurs contre le genre humain dans l'histoire du monde ...... C'est pas prêt de s'arrêter !

Écrit par : debla | 05/08/2008

Les commentaires sont fermés.