01/08/2008

LES ROMS AU SECOURS DE BERLUSCONI

7244317--215x195.jpg


Mes chers amis Roms,


Je porte un toast à votre courage et à ce que vous devez endurer pour moi. Lorsque j’ai été nommé président du Conseil des ministres, il m’a fallu choisir parmi les mandats les plus difficiles et opter pour celui qui m’apporterait le plus de cre-di-bi-li-té . Après avoir passé en revue les grands axes de ma politique, il m’a fallu me rendre à l’évidence. Les seuls qui pouvaient sauver ma peau étaient bien vous. Vous, mes amis Roms !

La lutte contre la mafia et à laquelle j’ai renoncé puisque tous mes amis en font partie. Le pouvoir d’achat sur lequel je n’ai aucune influence. La lutte contre la pauvreté, la misère et l'indigence, chi se ne frega ! Toutes ces préoccupations pour lesquelles je ne puis strictement rien faire n’ayant ni les compétences et encore moins d’intérêt. Heureusement, j’ai déjà définitivement échappé à la justice en me mettant à l’abri de poursuites judiciaires. Unique chose efficace que j’ai réussie à obtenir, à ce jour.

En priant Dieu à genoux, l’implorant de me montrer la voie juste et comment rassurer les Italiens. En regardant longuement la croix sur laquelle Jésus sacrifié a versé son sang pour moi. Tout à coup, une illumination extraordinaire. A la place de Jésus, j’y ai vu un Rom.
Oui ! Une révélation divine. Dieu m’avait envoyé les Roms pour me venir en aide. Vous avez été désignés, tel l’agneau sacrifié sur l’autel de la politique italienne. Immolés pour faire oublier aux Italiens que tout va à la dérive. Je me lançai , à genoux, ruisselant de larmes sur le parvis de l’Eglise, pour remercier notre Père à tous de vous avoir désignés parmi nous.

Et les Italiens sont contents de l’holocauste que je leur offre. Ils m’encensent, m’honorent, vous êtes pourchassés avec tous les autres immigrés, je leur ai envoyé l’armée dans les rues. Ils se sentent enfin aimés, compris, rassurés. Ils avaient besoin d’un père, et bien ils l’ont. Omniprésent. Je pense pour eux, je décide pour eux. L’uniforme, l’armée sont des symboles puissants de la force du père, dès à présent elle se manifeste à tous les coins de rue.

Alors, mes amis Roms, laissez-moi vous remercier de m’avoir aidé à ériger cette statue que je représente et que presque l’Italie entière adore. Par votre courage, par votre don de soi, vous serez récompensés devant les Portes de St-Pierre. Je prie tous les jours pour que vous accédiez au Paradis, sans encombre, en remerciement des services rendus à l’Italie.

Dans le fond, Chers amis Roms, vous êtes les meilleurs citoyens italiens que le pays ait jamais eus et mériteriez, pour ce haut fait, d'être médaillés.

A votre santé, levons nos verres , tous ensemble, et buvons à votre gloire !




20:34 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je confirme, Scipion, parait même que c'est un poil plus de 30%...mais c'est une réalité...
Par contre, il faut faire les comptes depuis 1990, juste après la chute Ceausescu, parce que compter seulement depuis 2007...ça fait pas de bonnes statistiques...

Par contre (encore?), je me demande s'il n'ont pas bien compris...s'agit-il de rroms ou bien de romains (habitants de Rome) ?
Non, c'est parce qu'avoir les rroms (tziganes) pour ami...

En plus, les rroms, sont contents d'être des mafieux...

"Vous, mes amis Rroms !

La lutte contre la mafia et à laquelle j’ai renoncé puisque tous mes amis en font partie."

Ils en sont vraiment contents !

"Alors, mes amis Roms, laissez-moi vous remercier de m’avoir aidé à ériger cette statue que je représente et que presque l’Italie entière adore."

Et Berlusconi avec...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/08/2008

Il n'y a absolument aucun problème avec les roms en Italie ni en Suisse.

Par exemple les vagues incessantes de cambriolages commis à genève par des roms séjournant en france voisine ne sont qu'une honteuse invention du service de presse de la police pour soutenir les serruriers en période de vacance.

Les joueurs d'accordéons et autres mendiants ne sont en fait que des artistes engagés par la ville pour lui donner une image plus cosmopolite (pour faire comme les grandes villes, ça doit plaire à M.Tornare qui se voit déjà en Bertrand Delanoé de la cité de Calvin.)

Arretez de faire de l'angélisme vis à vis des roms svp. Ce n'est pas mieux que de mettre tous les problèmes sur leur dos comme le fait Berlusconi.

Écrit par : Jordi | 02/08/2008

D'ailleurs, ne cherchons plus: les Roms sont responsables de la guerre en Irak, de l'annexion du Tibet, de l'augmentation du prix de l'essence, etc. Un certain Adolf l'avait bien compris qui les mis dans des camps où, une fois brûlés, ils ne pouvaient plus faire aucun mal.
Quand je lis les réactions qui précèdent, alors qu'il s'agit on le comprend bien d'un texte à lire au second degré, je crois que les Roms volent essentiellement une chose chez nos les braves gens (qui, depuis Brassens, n'ont pas changé: "quand on est con, on est con"): leur matière grise.

Écrit par : Zorg | 02/08/2008

Voila les rroms, prix Nobel ! Si, si, ça vient de sortir ! Le "brain-drain" fonctionne ! Avec leurs richesses, les rroms se sont payés l'intelligence, dis donc !

En voila une nouvelle, qu'elle est bonne !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/08/2008

Ouf Zorg! Merci d'exister...
C'est triste à pleurer à quel point le genre humain dégénère! Le type qui parle de "salope du voyage" - tiens donc! La jeune qu'on a accusé de tentative de rapt est Serbe, et pas Rromni. Puis, elle travaillait dans l'immeuble comme baby-sitter. Si elle voulait voler un enfant... pourquoi n'aurait-elle pas volé celui/ceux qu'elle était chargée de garder?
Mais bon, comme tu le dis justement, "quand on est con, on est con". Il y en a beaucoup qui se sentent mieux dans le fantasme que dans la réalité. Il semble que ça permet de faire des économies sur le budget "santé mentale". Ce n'est pas une thérapie, car elle ne soigne pas mais enfin, ça rassure.
Puis, s'agissant de l'impunité en Italie, je ne savais pas que dans sa récente loi sur l'immunité juridictionnelle, en plus des 4 plus hauts responsables de l'Etat, Berluscolin avait inclus les Rroms :)
Victor, désolé de vous décevoir, mais on n'achète pas l'intelligence. Il faut donc essayer autre chose. Hai curaj, ca nu e imposibil, o sa gasesti si tu ceva

Écrit par : voxrromorum | 02/08/2008

Les Roms vivent dans des ghettos, sont exclus de la vie roumaine, du système éducatif et donc volent depuis des siècles car ils sont considérés comme des citoyens de seconde zone (en Europe ce ne sont pas les seuls). Le gouvernement roumain se débarasse donc de ses citoyens voyous car là bas en Roumanie, ils risquent gros, très gros et coûteraient trop chers s'ils devaient aller en prison. En Suisse, le système pénal est tellement léger en matière de peines que finalement fracturer les portes des appartements, dévaliser, intimider, menacer les gens et mendier est un solution de facilité et surtout sans danger car notre population plutôt bien éduquée n'envisage à aucun moment de faire justice sois-même. C'est un problème policier mais avant tout c'est un dossier politique suisse voire européen dont Madame Clamy-Rey devrait s'emparer pour trouver des solutions, par exemple qu'ils fassent leurs peines de prison en Roumanie ou autre arrangement.

Écrit par : demain | 02/08/2008

Formidable, on peut vous insulter sans être censuré, mais il semblerait que poser de vraies questions deranges. Ca donne un preavis quand a l'absence de reponse.

Mais ok, je les reposes quand même:

1) Est ce que vous croyez faire quelques chose de bien pour la reputation des Roms en crachant a la gueule des millions d'Italiens qui ont democratiquement élu Berlusconi ?

2) L'auteur de ce blog est il Rom, ou a-t- il juste ressenti le besoin de s'emparer d'une cause ?

Aller essayer de faire un peu mieux que juste effacer ce commentaire !

Écrit par : k-pack | 02/08/2008

@ voxrromorum.

Stii romaneste ?
Imi pare bine, poate ca asa ne intelegem mai bine...cine stie...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/08/2008

@ demain.

"sont exclus de la vie roumaine" c'est totalement FAUX !

Adrian Nastase, roumain d'éthnie rrom est devenu premier ministre...!
Il y a même un parti des rroms, des écoles, des universités, des restaurants...que dis-je, toute une mafia auto suffisante !

"Le gouvernement roumain se débarasse donc de ses citoyens voyous car là bas en Roumanie, ils risquent gros, très gros et coûteraient trop chers s'ils devaient aller en prison."

Là encore, c'est FAUX !
Vous allez faire croire les lecteurs, que c'est carrément le gouvernement roumain qui leur paye les billets !
Totalement absurde !


"En Suisse, le système pénal est tellement léger en matière de peines que finalement fracturer les portes des appartements, dévaliser, intimider, menacer les gens et mendier est un solution de facilité et surtout sans danger car notre population plutôt bien éduquée n'envisage à aucun moment de faire justice sois-même."

Cette affirmation-là, par contre, je n'en sais rien, je n'ai pas fais de prison (ni en Suisse, ni ailleurs, à part pendant la Révolution de 1989, comme protestataire) !

Ni Calmy-Rey, ni Moutinot, ne vont s'occuper des rroms !
Ce sont eux, au contraire, qui les font venir, comme peaux de bananes, sur le chemin des UDC !


C'est pas Eveline Widmer-Schlumpf, qui trouveras l'arrangement avec les roumains !

Sans Blocher, pas de solution !

A bon entendeur !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/08/2008

Les commentaires sont fermés.