16/07/2008

Quel est le rôle exact de la Croix-Rouge? Fichage des Roms



Un précédent intéressant du rôle "d'observateur neutre" joué par la Croix-Rouge dans l'expulsion des Roms. Qui ne dit rien, consent ?
" On ne pourra jamais concevoir l’humanitaire dans la collaboration à une rafle et à une expulsion" et on peut rajouter au fichage des Roms.

CQFD N°009



Des Roms aidés par la Croix-Rouge à monter dans les cars de CRS

Mis à jour le :15 février 2004. .


Le 14 avril 2003, des familles roms de Montreuil (93) se faisaient expulser de leur logement et du pays par les forces de police. Présente sur les lieux, la Croix-Rouge semble avoir scrupuleusement observé son devoir de neutralité, si l’on en croit le témoignage de Hanlor Gabriel-Tardieu, membre du comité de soutien aux Roms de Montreuil : « A l’intérieur du cercle de policiers qui entouraient le bâtiment, la Croix-Rouge était présente pour veiller au bon déroulement de ce que la préfecture a qualifié d’“interpellation sur la voie publique”. La Croix-Rouge était là lorsque les familles défilaient mains au mur pour être fouillées, jusqu’aux enfants auxquels on demandait de retirer leurs chaussures et les bébés auxquels on retirait les couches. Elle était là aussi pour les installer dans les cars des CRS : les hommes d’une part, les femmes et les enfants de l’autre. Direction les centres de rétention. Le collectif auquel j’appartiens travaillait depuis un an à la scolarisation de ces enfants, à l’accès aux soins pour ces familles, etc. Un travail humanitaire au sein duquel la Croix-Rouge était alors absente. On ne pourra jamais concevoir l’humanitaire dans la collaboration à une rafle et à une expulsion. Surtout lorsqu’on sait que ce retour en Roumanie se solde par la prison, ou par une suppression du passeport pour ceux qui ont plus de chance, mais de toute façon par une mort lente, les Roms n’ayant accès à rien… »

Publié dans CQFD n°9, février 2004.

22:11 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Dans les années 40, la Croix Rouge soignait les petits bobos dans les camps, et voulant à tout prix garder cette possibilité, elle s'est tue sur ce qui s'y passait.
La semaine dernière, lors d'une conférence de l'OSCE, la représentante du gouvernement italien soutenait que le "recensement poursuivait aussi un but humanitaire", et parlait d'accès à la santé, à l'école etc. Dans les années 40, des personnes, parmi lesquelles des Rroms, étaient invitées à prendre une douche... et c'était la dernière, qu'elles prenaient dans la chambre à gaz.

Écrit par : voxrromorum | 19/07/2008

"Surtout lorsqu’on sait que ce retour en Roumanie se solde par la prison, ou par une suppression du passeport"

Pourquoi, en 2003, un Rom de retour en Roumanie serait mis en prison ?

AF

Écrit par : Alain Fernal | 19/07/2008

Ce pour sauve les enfants et les femmes dans leurs condition de vie dans le monde

Écrit par : DIABATE HADOUROU | 30/07/2010

Dire qu'on a déjà eu ce débat il y a trois ans. Incroyable de voir que la France a pris, une nouvelle fois, le mauvais chemin.

Écrit par : Acheter-wiiu.com | 11/10/2011

Dire qu'on a déjà eu ce débat il y a trois ans. Incroyable de voir que la France a pris, une nouvelle fois, le mauvais chemin.

Écrit par : Acheter-wiiu.com | 11/10/2011

Les commentaires sont fermés.