14/07/2008

Managgia alla miseria ! L'exception Rom

Chi è entrato clandestinamento in Italia è clandestino  !  dixit Maroni - C'est ce qu'on appelle l'art de la formule ou du brut de coffrage.

Deux poids, deux mesures - Maroni  beugle pour que les vieux l'entendent aussi et s'égosille:" il n'y aura plus  d'exception, c'est  la même justice pour tous ! "

Après ça, la  machine cérébrale se met en branle. Primo, les Roms  étant Européens et  soumis à la libre-circulation des personnes ne sont pas des clandestins.  Secundo, sans-papiers et non extracommunautaires ( clandestins touchés par le raccourci marron) il suffirait de régulariser les Roms. 

Première exception, le traitement des Roms par opposition aux autres groupes. Test ADN, empreintes digitales de tous y compris "i piccoli" ,  photographiés de biais, de face, fichés, enregistrés dans une base et tutti quanti.

Deuxième  exception et de taille touche les "badanti" - (de badare, s'occuper) originaires pour la plupart des Philippines et du Brésil  et qui gardent les petits vieux italiens 24H/24,   ceux-là mêmes  qui ont voté Berlusconi et qui maintenant ont peur de perdre leur béquille humaine. Ils seront vraisemblablement régularisés et pour cause, l'Italie vieillissante n'a juste pas le choix. (en 2002 ,  Berlusconi procédait à une régularisation de plus de 700'000 personnes)

Troisième exception l'immunité parlementaire de Berlusconi qui se met à l'abri durant son mandat et au-delà il y aura prescription - Pas d'exception, pas d'exception, la même justice pour tous. Taratata.........

" L'égalité entre les hommes est une règle qui ne compte que des exceptions."

 

17:10 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"l'Italie vieillissante n'a juste pas le choix."

Qui décide de cela ?

Et si les italiens, émigrés eux-mêmes, revenaient chez eux, au bercail ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 14/07/2008

et si on prenait des empruntes digitales de tout le monde, au lieu de faire du racisme? Celui qui n'a rien à se reprocher, s'en fiche royalement d'être fiché ou pas, quant à l'autre ...

Écrit par : Bruno Mathis | 16/07/2008

Les commentaires sont fermés.